Lire le blog

Recommandé
Stop au Stress !

Stop au Stress !

14 pistes pour dire stop au stress


Bonjour à tous et bienvenue sur Finilestress.com

Bienvenue sur finilestress.com, le site qui vous permet de lutter efficacement contre ce mal insidieux qui vous pourrit la vie et vous apprend à dire : Stop au stress!

Ce site est en évolution constante et notre prochain article arrive très vite. Pour ne rien manquer, nous vous proposons de recevoir notre newsletter dans laquelle vous découvrirez des actualités, des astuces, des idées...de quoi remuer vos méninges, susciter la réflexion pour sans cesse progresser et vous améliorer!

Vous pouvez découvrir ici nos dernières publications. N'hésitez pas à dire ce que vous en pensez, vos retours sont précieux pour nous. Nous les attendons avec impatience!

Stop au stress !


Stop au stress : le premier pas

Le premier pas est souvent le plus difficile. Pour vous aider à franchir le cap de la procrastination paralysante, voici un e-book offert par finilestress pour commencer à dire immédiatement stop au stress !

Dans ce livre vous allez trouver des conseils pour :

- Apprendre à fixer des objectifs réalisables

- Apprendre à gérer votre motivation

- Apprendre à ne jamais abandonner

Le stress vous bouffe la vie depuis bien trop longtemps. Dites donc stop au stress une bonne fois pour toute. Vous le savez, il n'y a pas de méthode miracle. Si elle existait, elle serait connue et vaudrait le prix d'une voiture de luxe!

Dire Stop au stress est un chemin qui occupera probablement tout le reste de votre vie. Il sera marqué par de très nombreux pas, vous avancerez, trébucherez. parfois vous tomberez. Mais vous vous relèverez toujours. Vous n'abandonnerez pas. Vous avez décidé de changer. Quelque soit votre motivation, nous allons vous aider à la décupler.

C'est une aventure passionnante. Vous devez prendre conscience que c'est le chemin qui est capital et pas l'arrivée. Vous devez prendre conscience que ce sont vos petits pas quotidien qui feront ce chemin. Il faut donc vous mettre en mouvement. Pas de stress! Ce mouvement c'est vous qui l'imprimerez. Votre rythme sera le bon quoi qu'il arrive. Vous savez ce qui est bon pour vous. Faites vous confiance, faites confiance à votre intuition. Elle saura vous guider. Vous n'avez qu'une vie, modelez-là selon vos choix et désirs. 

Facile à dire me direz-vous! Certes je vous l'accorde. Difficile à faire? Non malaisé seulement, ce qui est le plus difficile est le premier pas pour dire stop au stress! Alors voici quelques pistes pour commencer à réfléchir et démarrer votre voyage hors de votre zone de confort.

En route pour dire stop au stress


Des pistes de réflexion pour dire Stop au stress

Des pistes pour dire stop au stress

Le stress serait le mal du siècle...oui mais quel siècle? Certes notre monde semble tourner de plus en plus vite, tout s'accélère avec la mondialisation. On peut également avoir l'impression d'être happé par un tourbillon d'informations qui au lieu de nous instruire sur le monde tente de nous noyer sournoisement. 

Mais se sentir dépassé, en perte de contrôle sur notre vie n'est pas réservé aux vieux nés au XXe siècle comme moi ou aux plus jeunes du XXIe siècle. C'est le lot de toute génération dans un monde en évolution permanente lorsque l'on commence à voir nos capacités d'adaptation décliner.

Ayez le bon état d'esprit : positivez, adaptez-vous et vivez au présent

La bonne nouvelle est qu'il s'agit avant tout d'un état d'esprit. Donc le premier conseil que je pourrais vous donner est de vivre pleinement le moment présent.

C'est difficile je sais. Par nature et aussi loin que ma mémoire me porte, j'ai vécu dans l'espérance d'un futur radieux ou d'un passé assimilé à un âge d'or. Cela a été source de plaisir. Et oui, mon présent ne me convenant pas, je m'enfuyais dans mes rêves pour imaginer ma vie telle que j'aimerais qu'elle soit. Il n'y a rien de mal à cela excepté trois choses :

- Rêver est fondamental, avoir des objectifs, une ligne directrice pour sa vie est nécessaire. Mais il ne faut pas que ces rêves soient seulement de belles images dans lesquelles on se réfugie quand on ne va pas bien. Ils doivent être une inspiration, une source de motivation, un moteur pour se lancer et les réaliser!

- Ces rêves ne doivent pas être un paravent pour éviter de prendre ses responsabilités et sa place dans le monde. Rêver sa vie est facile. Faire face à la réalité ne l'est pas. C'est un truc d'adulte. C'est énervant, épuisant. S'il faut conserver une part enfantine lorsque l'on grandit, il faut aussi accepter de renoncer à cette insouciance et gérer.

- Rêver sans agir ensuite, c'est risquer, au terme de sa vie de n'avoir que des regrets de ne pas avoir vraiment vécu la vie de ses rêves. Ce serait dommage car à priori nous n'en n'avons qu'une et elle est plutôt courte!

Oui, vous êtes le pilote de votre vie. Ne vous laissez plus dériver au gré du vent ou des courants que les autres impriment. Prenez le contrôle. Comment? C'est très simple, il faut que vous le décidiez vraiment. J'ai bien écris "vraiment". Cela veut dire qu'il ne faut pas le décider en mode voeux pour la nouvelle année. Non, il faut être sincère avec vous-même, être honnête et bien penser que votre vie vous appartient et qu'elle est brève. Si vous ne voulez pas vous réveiller à l'aube de sa fin avec des milliers de regrets, agissez pour vous! En l'occurence, dites stop au stress avec finilestress!

Faites un état des lieux

Une fois cette décision d'agir prise, il ne s'agit pas de partir tout feu tout flamme, la fleur au fusil et de brûler toute votre maigre énergie. Non, il vous faut un plan. 

Vous allez donc commencer par prendre un crayon et un papier et vous interroger sur les points suivants :

- Comment se manifeste votre stress? Signes physiques? signes psychologiques?

-Quelle est la fréquence des manifestations de votre stress?

- Quelle est l'intensité de ces manifestations?

- Quelles émotions naissent en vous lors de ces manifestations?

- En quoi ce stress gêne votre fonctionnement?

Tenez un journal de bord

Noter est très important. On oublie vite, surtout ce qui est désagréable pour nous. Je vous propose donc de tenir un journal de bord quotidien dans lequel vous noterez :

Noter pour dire stop au stress

- Les manifestations de votre stress, en les décrivant avec le plus de précision possible.

- La force de l'impact sur votre fonctionnement (par une note de 1 à 10)

- Ce que vous avez fait pour dépasser la crise : votre méthode, vos trucs ou astuces.

Prenez conscience, prenez du recul

Maintenant, vous allez commencer à transformer vos habitudes. Cela signifie tout d'abord de révolutionner vos automatismes. Nous sommes par nature adaptable. Mais face à une situation inédite, nous mettons en place une réponse qui, si elle convient au moins un peu dans trop demander d'énergie, devient une routine.

Ces réponses automatiques font partie de notre vie. Mais souvent, en matière de stress, et si vous lisez ces lignes, vous n'avez pas mis les bons automatismes en place pour dire réellement stop au stress.

Premièrement vous devez vous analyser. Cela vous demande de prendre du recul lorsque vous serez en situation de stress. Vous devez vous regarder de l'extérieur, comme un étranger. Prenez conscience des premières émotions et de la nature de votre réaction face à une situation stressante. Elles sont probablement très négatives, du style "pourquoi moi?", "Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter cela?", "Je n'ai pas le temps!", "Je n'y arriverai jamais."

La deuxième étape consiste à remplacer des émotions et réactions négatives par des émotions et réactions positives : "Ce n'est pas important", "Ce n'est pas grave", "Je vais y arriver", "Je peux le faire", "Je relève le défi", "C'est qui le patron"... oups je m'égare!

Vous avez saisi le principe : positivez! Vous avez de la chance d'être en vie, en bonne santé, d'avoir des enfants, une famille, des amis, un boulot agréable ... ce ne sont là que des exemples qui ne vous correspondent pas forcément. Le but est pour vous de remarquer et valoriser les points positifs de votre vie. Il y en a forcément.

Acceptez

Le pouvoir de l'acceptation est énorme. C'est une quête en soi lorsque ce n'est pas dans notre nature. Mais je sais que vous pouvez le faire. Comment je le sais? Parce que je suis passé par là. Je ne suis pas exceptionnel. Si je l'ai fait, vous pouvez le faire. 

Accepter c'est lâcher prise, prendre conscience qu'il y a des choses sur lesquelles vous n'avez aucune prise. Renoncer au contrôle est difficile et parfois douloureux. mais c'est nécessaire et tellement libérateur. Pour moi le plus difficile a été d'accepter cette part d'incertitude et de danger que représentait pour moi l'absence de contrôle. Mais le contrôle que je pensais avoir sur toute chose de ma vie n'était qu'une illusion que j'avais créé pour me rassurer. La vie est un long fleuve aux eaux tantôt calmes, tantôt déchainées. On peut diriger sa barque, contrôler sa vie, mais on ne décide pas des courants, des vents ou des obstacles qui flottent et vont nous percuter plus ou moins violemment. Engagez-vous sur cette voie de l'acceptation et votre vie changera à jamais. Vous verrez. 

Accepter est également nécessaire pour bien fonctionner. Nous avons tous une quantité d'énergie le matin en nous levant. La journée épuise cette énergie au fur et à mesure de son avancée. Il est très important de l'économiser pour faire face à ce que vous pouvez contrôler. Inutile de la gaspiller à vous battre contre des moulins à vent!

Occupez-vous de vous

Vous êtes une personne formidable. Si, si, j'insiste. Je ne vous connais pas mais je sais que j'ai raison. D'abord j'ai toujours raison...enfin presque, excepté quand je me trompe. Ensuite et essentiellement parce que vous êtes ici en train de lire cet article. Et oui, si vous êtes ici c'est que naturellement vous vous interrogez, vous êtes une personnalité curieuse, vous réfléchissez, vous vous remettez en question. Vous êtes aussi ouvert(e) sur le monde et les autres même si cela peut être source de stress justement. Vous éprouvez de l'empathie. N'est-ce pas un beau portrait? Celui d'une personne formidable? Je vous disais que j'avais raison! 🙂

Alors vous faites des milliers de choses sympa pour les autres, mais vous avez tendance à vous oublier. Donc vous allez faire une chose pour vous : jurez-vous de vous procurer au moins un kif par jour. Et commencez maintenant. Vous le méritez bien puisque vous êtes formidable. Vous devez être votre premier fan. Bien entendu je ne vous demande pas de devenir un ou une égocentrique abominable. Non, juste de vous faire passer en priorité parfois, parce que vous le valez bien, comme dirait un vendeur de shampoing. 

Allez vers les autres

Oui je sais, c'est peut-être une source de stress pour vous. Ça l'était pour moi par exemple quand j'étais plus jeune. Mais vous n'avez pas vraiment le choix. On peut avoir un caractère plus ou moins solitaire, les humains sont des anomaux grégaires. Nous vivons en groupe et nous avons besoin des autres comme ils ont besoin de nous.

Alors ouvrez-vous aux autres, votre intuition vous aidera pour le choix de ces personnes le plus souvent. Si vous en ressentez le besoin, demandez de l'aide à vos proches pour vous aider à passer des moments critiques et ne pas vous laisser submerger par le stress : dites avec eux stop au stress!

Stop au stress : le rôle des proches

Apprenez à dire non

Si vous trouvez les relations aux autres stressantes, c'est certainement car vous vous laissez envahir facilement et acceptez trop rapidement ce que l'on attend de vous. Vous faites cela parce que d'abord vous êtes une personne sympathique, mais certainement également parce que vous voulez que les autres vous aiment. 

On a tous envie d'être apprécié. Mais on doit l'être pour ce que nous sommes pas pour ce que nous faisons pour les autres. Le prix à payer en quantité de stress est exorbitant. Plus vous direz oui, plus les autres seront exigeants et plus vous risquez d'être stressé.

Vous devez donc apprendre à dire non! Oui, j'ai bien compris que cela va à l'encontre de votre nature. Mais c'est nécessaire. Vous devez cesser de vous faire dicter vos actions par les autres quand vous en avez le choix. Suivez vos envies et votre intuition.

Petite astuce pour commencer : si vous n'osez pas dire non de but en blanc, gagnez du temps! Demandez à réfléchir et il sera plus facile de dire non ensuite.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez commencer par lire cet article du blog Être optimiste de Julie Saba.

Relaxez-vous

Même si ce n'est pas qu'un apanage de la vie moderne, il n'en reste pas moins vrai que globalement notre vie est sources de stress multiples. Vous pourrez gérer certaines de ces sources, mais pas toutes. Vous aurez appris à lâcher-prise, mais pour compléter votre action positive et vous faire plaisir, pourquoi ne pas trouver une activité relaxante.

Il n'y a pas de règle, tout dépend de ce que vous aimez. Pour certaines et certains ce sera le shopping et faire chauffer un peu la carte bleue. Pour d'autres se sera une balade dans la nature profonde. Ce peut-être aussi une activité artistique ou musicale, une sortie, un voyage, une virée au spa et bien d'autres choses encore. Ou bien tout simplement se reposer et ne rien faire. À vous de décidez. Souvenez-vous que vous êtes aux commandes.

stop au stress : méditer en pleine conscience

Faites de l'exercice physique

D'une part pratiquer une activité physique a pour mérite de vous occuper. Vous avez donc moins de temps pour penser aux choses négatives, moins de temps à offrir au stress. 

D'autre part, l'activité physique associée à une alimentation saine et équilibrée et à un sommeil régulier et de qualité est source de stabilité, de bien-être et vous permettra de vous sentir plus fort face à l'adversité. 

Piscine, vélo, tennis, marche, danse, pratiquez l'activité qui vous donnera du plaisir après avoir consulté un médecin, surtout si vous reprenez après une longue période d'abstinence. 

Tentez les compléments alimentaires et le magnésium

Je l'évoquais juste au-dessus, votre alimentation est très importante. Le magnésium permet de lutter contre le stress et la fatigue. On en trouve naturellement dans certains aliments comme les amandes, noix, noisettes, les lentilles, le pain complet. Si cela ne suffit pas, consultez votre médecin qui jugera s'il est opportun de vous faire suivre une cure de magnésium.

Dormez bien!

Pour bien dormir, il faut essayer de le faire de manière routinière : se coucher et se lever toujours à la même heure en ayant une durée de sommeil suffisante qui est propre à chacun et qui dépend de l'âge.

Il faut également éviter tous les excitants avant l'endormissement, notamment les écrans. Il vaut mieux dormir dans le noir. Enfin, il fut dormir dans une pièce relativement fraiche, aux alentours de 18 ou 19 degrés. 

Stop au stress grâce au sommeil

Respirez !

La respiration c'est la vie...voici un poncif de derrière les fagots ! Mais c'est vrai et bien respirer est extrêmement important pour notre bien-être général et particulièrement pour dire stop au stress.

Nous respirons automatiquement et donc souvent superficiellement. La première étape est donc de vous poser dans un coin tranquille et de fermer les yeux. Ensuite, prenez conscience de votre respiration. Cela signifie de faire un acte de concentration à l'écoute de votre corps et de vos mouvements respiratoires. Observez-les et commencez à ressentir un apaisement certain.

La respiration diaphragmatique est un moyen de reprendre le contrôle et de respirer efficacement. Voici un article qui pourrait vous intéresser et qui vous propose une série d'exercices de respiration :

Apprendre à bien respirer pour lutter contre le stress

La pratique régulière d'exercices de cohérence cardiaque est également très bénéfique. Voici une vidéo pour vous guider :

Exercice vidéo de cohérence cardiaque

Stop au stress par la respiration


Dire stop au stress grâce au coaching émotionnel

Je suis coach émotionnel. Si vous voulez découvrir mon parcours, vous pouvez le faire ici. Si vous vous sentez perdu(e) et pensez ne pas pouvoir exploiter les pistes que nous venons d'aborder, je peux vous aider. 

En effet, agir seul(e) est parfois difficile. On manque de recul, on se connait trop bien et on arrive facilement à se duper pour ne rien faire ou remettre à plus tard. Travailler à deux, c'est créer une équipe, une émulation. Le coach est là pour cela, vous appuyer, vous guider, vous encadrer afin que vous puissiez avancer dans les meilleures conditions le plus rapidement possible.

Qu'est-ce que le coaching émotionnel exactement ?

Le coach est un guide. Il vous accompagne dans l'accomplissement de vos objectifs, vous menant d'un point A à un point B en passant par des étapes intermédiaires marquant vos progrès. 

Depuis quelques années, les coachs pullulent sur les réseaux dans des domaines divers et variés. Le coach émotionnel ou psycho-émotionnel est différent car il envisage la personne globalement, on trouve souvent le terme "holistique" qui claque, mais qui veut juste dire cela ! C'est ce qui m'a intéressé de prime abord, ne pas regarder par le petit bout de la lorgnette.

Le coach émotionnel vous aide donc à réaliser vos objectifs en prenant en compte votre parcours, de vos expériences de vie, de votre personnalité.

Pour cela il utilise des méthodes qui lui appartiennent selon sa propre formation et son parcours de vie. Pour ma part, j'utilise notamment la sophrologie, l'hypnose, le shiatsu et les thérapies cognitives et comportementales, sans que cette liste ne soit limitative.

Ces techniques vont permettre d'atteindre les objectifs que vous aurez fixé en révélant les blocages, les barrières qui vous maintiennent dans l'état qui ne vous convient pas ou plus. Il vous aidera à prendre conscience et à trouver en vous les ressources pour avancer. Vous devrez fournir un travail important, sortir de votre zone de confort. Rien n'est facile ni ne tombe tout cuit. Mais vous pouvez le faire. Tous mes coachés ont entamé un changement et ont progressé. Le tout est de vouloir vraiment vous développer. Le voulez-vous?

À quoi sert le coaching émotionnel ?

En ce qui nous concerne et en lien avec cet article, je vous recommande particulièrement le coaching émotionnel pour apprendre à dire stop au stress qui vous ronge.

Mais le coaching émotionnel est utile dans de nombreux autres domaines comme :

Apprendre à gérer vos émotions, mieux les comprendre

Mieux interagir avec votre entourage ou avec les autres au sens général

Apprendre à communiquer plus positivement avec vos enfants

Apprendre à mieux gérer votre stress, vos angoisses

Apprivoiser l'objet de vos phobies pour les atténuer ou les faire disparaitre

Apprendre à avoir confiance en vous, améliorer l'estime de soi

Apprendre à être plus positive/positif et envisager la vie avec sérénité

Apprendre à écouter votre intuition

Apprendre à faire des choix dans votre vie, votre orientation, votre profession

Apprendre à lâcher prise

Changer un élément de votre vie personnelle, se débarrasser d'une mauvaise habitude

Résoudre un problème avec votre vie professionnelle

Surmonter une épreuve ou entamer un deuil

Pour conclure, si vous voulez changer, améliorer votre vie vers un bien-être durable, contactez-moi. Nous échangerons franchement sur votre parcours et vos objectif pour déterminer si nous pouvons oeuvrer ensemble.

À qui s'adresse le coaching émotionnel ?

Tout le monde peut bénéficier du coaching émotionnel, adultes, adolescents ou enfants. Il n'y a pas de limitation.

Tout le monde peut avoir besoin à un moment de son existence d'un coup de pouce, d'un accompagnement bienveillant afin de passer un cap ou de sortir d'une situation dans laquelle on se sent bloqué. Vous vous sentez dépassé, en décalage, incomplet. Une insatisfaction vous use quotidiennement? Vous ne trouvez pas la solution seul? Vous voulez dire stop au stress? Agissez et sollicitez de l'aide. 

Vous voulez réaliser un rêve? Reprendre des études? Accomplir une action précise sans arriver à vous décider? Nous établirons un plan d'action afin d'atteindre vos objectifs efficacement. 

travail d'équipe

Pourquoi me choisir comme coach?

La profession de coach en France n'est pas réglementée. Le monde du coaching est donc une jungle.  Zut, encore une source de stress pour vous ! Comment allez-vous choisir? Donner sa confiance à distance n'est pas chose évidente. Voici donc des éléments sur mon parcours, mes compétences et capacités pour vous faire une idée.

Le coaching est un métier relationnel. Je pense avoir les qualités humaines nécessaires. Vous jugerez et vous déterminerez si elles correspondent à vos besoins et à vos valeurs lors de notre premier entretien qui est totalement gratuit et sans aucun engagement. Nous devons nous rencontrer pour décider, aussi bien vous que moi, s'il est intéressant pour nous de travailler ensemble. Ce sera une question de feeling. Votre intuition vous guidera si vous l'écoutez. Le contact doit s'établir rapidement dans un climat de confiance. Si tel n'est pas le cas, nous ne pourrons pas travailler ensemble. Cela n'aurait pas de sens ni d'efficacité.

En ce qui concerne mon parcours, que vous avez peut-être découvert en suivant le lien au début de cet article, voici quelques éléments clés :

J'ai été enseignant pendant quinze ans. Je possède donc certaines compétences relationnelles et d'autres liées à la pédagogie et au suivi de ceux qui veulent apprendre et progresser.

Mais je suis également sophrologue formé à l'Université de Saint-Etienne. J'ai pu découvrir cette technique précieuse lors des cours mais également d'autres techniques comme l'hypnose ou le training autogène par exemple. 

J'ai mis cela en pratique dans mon précédent métier pour aider des élèves à préparer les examens sereinement et plus largement à mieux gérer le stress scolaire. Mais j'ai acquis une précieuse expérience également en ouvrant un cabinet de relaxologie et en aidant de nombreuses personnes sur des thématiques liées au stress qui perturbait leur vie. J'ai accompagné des personnes de tout genre, adultes comme enfants.

Toujours en quête de découverte, de nouveaux apprentissages et de nouvelles connaissances, j'ai décidé de reprendre des études pour devenir infirmier, un métier dans lequel le relationnel est un pilier et dans lequel mes compétences antérieures pourront grandement servir.

Enfin je suis curieux, ouvert d'esprit et à l'écoute, ce qui ne gâche rien vous l'avouerez j'espère 🙂

Voici pour terminer quelques témoignages de personnes que j'ai eu le plaisir d'accompagner :

"Olivier m'a dit que j'avais été son premier client. J'ai eu un peu de mal à faire confiance à distance au départ mais une belle relation de coaching s'est installée rapidement. Je ne pensais pas travailler autant. Mon objectif était de diminuer les effets négatifs du stress sur mon quotidien qui devenait infernal avec des manifestations physiques très pénibles. Je me suis tourné vers Olivier après avoir essayé pas mal d'Autres pistes médicales ou non. Olivier a été une aide précieuse. Le travail et les effets ont été très progressif et cette année passée à être coaché a changé beaucoup de chose dans ma vie." Jean D.

"J'ai découvert le coaching émotionnel par hasard et je ne suis pas déçue! Olivier est vraiment à l'écoute et a su créer un climat de confiance dès le début. C'était important pour moi de me sentir encadrée et guidée. J'ai aimé la photo de main tendue sur son site, c'est vraiment comme cela que je voyais le coaching. Je progresse chaque jour, chaque semaine et ce n'est qu'un début. Merci!" Émilie F.


Merci d'avoir lu ce long article. Si vous souhaiter partager vos commentaires, nous les attendons avec impatience. Si vous voulez que nous échangions sur votre problème, cliquez sur la photo ci-dessous pour prendre un rendez-vous sans aucun engagement bien entendu.

Prendre RDV


Est-ce que le CBD peut réellement calmer stress et anxiété ?

Est-ce que le CBD peut réellement calmer stress et anxiété ?


Si vous êtes simplement curieux, attentif aux nouveautés sur internet ou si vous êtes en reconversion et regardez les sites de franchises, vous êtes certainement tombé sur ce sigle mystérieux : CBD.

Qu’est-ce que le CBD?

CBD signifie CannaBiDiol. Il s’agit d’une molécule qui fait partie des cannabinoïdes que l’on trouve dans le chanvre ou cannabis et qui est extraite des fleurs du cannabis.

CBD, un composant du cannabis

Quelle est la différence entre CBD et cannabis?

Mais contrairement au fameux THC (Trétrahydrocannabinol), le CBD n’a pas d’effets stupéfiants selon l’OMS. C’est le THC qui fait donc du cannabis une drogue interdite dans de nombreux pays. En ce qui concerne le cannabis thérapeutique, autorisé dans certaines régions, il contient simplement moins de THC que le cannabis illicite.

Connu depuis les années 1960, le CBD est à la mode depuis quelques années puisqu’il aurait des effets thérapeutiques, agissant sur le système nerveux central et le système immunitaire.

Sous quelles formes peut-on trouver le CBD?

Le CBD se vend sous des formes diverses, notamment des gélules, de l’huile, des pommades, du e-liquide et des aliments.

Ces formes différentes et donc les voies d’administration diverses qui correspondent, permettent d’obtenir des effets plus ou moins rapides et plus ou moins durables. Si vous décidez de tenter le CBD, il faut contrôler le processus en commençant par de petites doses et les augmenter progressivement pour obtenir les effets recherchés. Prudence avant tout!

Tisane CBD

Si vous prenez des gélules ou des aliments ou de l’huile mélangée aux aliments, la voie digestive allonge le temps du début des premiers effets mais ceux-ci dureront plus longtemps.

Huile CBD

Si vous voulez un effet plus rapide, l’huile de CBD peut se prendre en sublingual. Quelques gouttes déposées sous la langue devraient produire des effets en quelques minutes.

L’huile encore ou la pommade s’utilisent en application cutanée pour réduire les douleurs inflammatoires.

Pommade CBD

Quels sont les effets du CBD?

Le CBD n’a pas les effets psychoactifs du THC. Ainsi il ne procure pas un effet euphorique, il ne diminue pas la vigilance ou ne supprime pas l’inhibition. En revanche il procurerait des effets de bien-être permettant de lutter contre le stress et l’anxiété.

Selon sa voie d’administration, on peut rechercher des effets anxiolytiques ou bien des effets anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires ou musculaires. La pommade permettrait également d’hydrater la peau ou les cheveux et de lutter contre son vieillissement.

Pour terminer, l’e-liquide pour les cigarettes électroniques s’adresse à ceux qui veulent arrêter le tabac. Le CBD permettrait de procurer une sensation d’apaisement qui les aiderait dans leur lutte contre la nicotine et ses effets addictifs. Sous cette forme, le CBD agit immédiatement mais ses effets s’estompent en moins d’une heure.

Que disent les spécialistes de la réalité de ces effets?

Trouver des enquêtes sérieuses a été plus difficile. En effet, le fait que le cannabis soit une substance interdite depuis longtemps dans de nombreux pays fait que la littérature scientifique est pauvre. Mais le CBD se développe depuis 2016 dans plusieurs pays comme les États-Unis ou la Suisse. C’est dans ce dernier État que nous avons localisé une étude très intéressante que vous pouvez retrouver en intégralité en cliquant sur ce lien :

Drapeau suisse

Pour résumer, l’enquête précise en préambule que les études sur le CBD sont encore peu nombreuses, comme nous le disions et qu’il faut donc être prudent. Elle part des promesses des nombreux vendeurs de CBD et met en garde. Celles-ci sont souvent très affirmatives et disproportionnées par rapport à la réalité ou tout au moins par rapport à ce qui a pu être prouvé jusqu’ici.

Il n’en demeure pas moins que le CBD semble avoir des effets positifs dans la réduction des douleurs (National Academies of Science, Engineering and Medicine, 2017) pour les patients souffrant de certaines pathologies comme l’arthrite, sans que le CBD n’altère l’efficacité des traitements, ce qui est capital. La réduction des nausées et vomissements liée à une chimiothérapie a été également observée sans que l’étude ne puisse déterminer le rôle exclusif du CBD. Cela reste à creuser.

Plusieurs études ont montré également un effet anti-convulsif du CBD. Il contribuerait ainsi à diminuer la fréquence des crises épileptiques, combiné aux traitements classiques.

Certaines études, qui demandent à être confirmées car réalisées uniquement sur des animaux, se sont intéressées à la possibilité de renforcement du système immunitaire par le CBD. Il aurait notamment des effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs. Il protégerait également les cellules cérébrales. Le CBD serait à ce titre un traitement complémentaire intéressant pour des maladies comme la sclérose en plaques, les diabètes de type I et II, la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Au niveau psychique, le CBD a des effets anxiolytiques et permettrait de réduire stress et anxiété. C’est la question que nous avons posée en titre de cet article et qui nous intéresse particulièrement ici. Ce constat vient à la fois de plusieurs études réalisées sur des animaux mais également de petites études cliniques sur des personnes souffrant notamment de troubles de l’anxiété et de stress post-traumatique.  En revanche, les effets positifs du CBD sur les troubles du sommeil sont encore à prouver.

Enfin, le CBD semble être intéressant au niveau dermatologique grâce à des effets hydratants et antirides. Les effets sur l’Acné ou l’eczéma restent à confirmer de leur côté.

Alors que penser de tout cela ?

Les effets positifs du CBD sont très larges, du simple bien-être en passant par l’hydratation de la peau ou le traitement des insomnies et jusqu’à l’amélioration des personnes souffrant de maladies chroniques.

Le fait que de nombreuses études soient en cours est une preuve que le CBD a du potentiel. Il est également aujourd’hui utilisé comme composant de certains médicaments. Mais il faut attendre encore quelques années et la publication de nouvelles et plus abondantes études pour avoir des certitudes. On peut toutefois dire que selon les connaissances actuelles, le CBD est intéressant pour réduire les douleurs et l’anxiété pour le moins.

Ce que les prochaines études devront montrer également est l’absence d’effets indésirables du CBD ainsi que l’absence d’interactions médicamenteuses. En ce qui concerne les effets secondaires potentiels, on peut déjà noter la somnolence, le manque d’appétit et la diarrhée. Il faut donc être prudent et adapter sa consommation en quantité et sa voie d’administration

Le CBD est-il réellement légal en France?

En France, la consommation de produits contenant du THC est totalement interdite. Ainsi le cannabis, de sa culture à sa consommation, est prohibé. Il existe quelques exceptions notamment pour l’industrie textile. Vous retrouverez le texte intégral de l’article R.5132-86 du Code de la Santé publique en cliquant ici.

Le CBD est donc légal à la vente et à la consommation seulement s’il contient 0% de THC.

En conclusion

Le CBD est très prometteur grâce à un spectre d’effets positifs large : antidouleur, anti-inflammatoire, anti-insomnie, anti anxiolytique et aide aux traitements de nombreuses maladies chroniques liées au fonctionnement du système immunitaire. Mais la prudence est de mise en attendant que la littérature scientifique et médicale se développe dans les années à venir.


Nous espérons que cet article vous a aidé. Si vous avez des commentaires ne vous privez pas et partagez votre avis. Il est important et il compte.

A très vite!

Coaching émotionnel

Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous trouverez un article intéressant, réalisé par des pharmaciens, avec une bibliographie conséquente en cliquant ici.

Pour ceux qui veulent poursuivre la lecture de ce blog, voici un article qui pourrait vous intéresser concernant la gestion du stress.


10 moyens pour lutter efficacement contre le stress au quotidien

10 moyens pour lutter efficacement contre le stress au quotidien

lutter contre le stress

Lutter contre le stress?

Nous évoluons aujourd’hui dans un monde de plus en plus complexe, intense et rapide. Les situations stressantes sont de plus en plus nombreuses. Neuf français sur dix se déclarent stressé à divers niveaux. Mais pour autant le stress est-il toujours mauvais? Commençons par répondre à cette question pour apprendre à lutter contre le stress.

Stress positif

La réponse est évidemment négative, même si à priori nous associons à ce mot une forte charge de négativité. En effet, le stress est avant tout une réaction de survie. Le corps réagit en augmentant la fréquence cardiaque ainsi que la pression sanguine et il produit des hormones comme l’adrénaline. Tout cela a pour but de le rendre prêt à l’action en cas de danger. Le stress est donc une réaction archaïque, ancrée en nous, qui nous permet de faire face ou de nous enfuir pour survivre. Mais il est également positif lorsqu’il nous conduit à être prêt et affuté face aux joies de la vie comme un changement de travail, une nouvelle relation amoureuse, un mariage, etc.

Mais la réaction hormonale et physiologique qui nous permet de survivre doit rester très ponctuelle. Notre corps doit retrouver un état classique, « normal » rapidement. Ce stress est donc positif car non seulement il peut nous « sauver » d’une situation périlleuse, mais il a également des effets bénéfiques sur notre corps tant qu’il n’est pas chronique. Par exemple, il permet de renforcer notre système immunitaire et procure une meilleure résistance aux maladies neurodégénératives grâce à un cerveau alerte. Malheureusement le stress devient souvent chronique.

Stress négatif

Et c’est bien là le nœud du problème. La vie moderne est source de contrariétés multiples et variées. Notre corps réagit à ces agressions quotidiennes comme face à un danger. Mais elles sont si nombreuses qu’elles s’enchaînent et nous maintiennent dans un état de réaction au stress quasi permanent. Et notre organisme se fatigue. Nous nous sentons de moins en moins bien. Cet état est source de maux que nous connaissons bien : anxiété, irritabilité, migraines, maux de ventre, mal de dos, troubles du sommeil comme l’insomnie, de l’alimentation comme la perte d’appétit ou la boulimie, fatigue chronique. Dans les cas les plus graves, si le stress négatif n’est pas soigné, il peut entraîner des dépressions ou bien des infarctus.

Il faut donc réagir. Si la consultation médicale est un préalable essentiel, il existe des pistes qui vont vous permettre de travailler sur vous-mêmes votre mieux-être et de lutter contre le mauvais stress.

1 - Avoir conscience que le stress a un côté positif

La preuve scientifique

En 2013, les chercheurs de l’Université américaine de Wisconsin-Madison ont réalisé une étude portant sur 29 000 personnes. Ils leur ont demandé d’évaluer leur niveau de stress sur une année et l’effet qu’ils pensaient que ce stress avait sur leur santé. Les résultats ont été stockés et le groupe de sujets a été suivi pendant huit ans. Le résultat de l’étude est surprenant : les sujets pensant que leur niveau de stress était trop élevé et qu’il avait un effet négatif sur leur santé voyaient leur risque de décès augmenter de plus de 40%!

Au contraire, les personnes avec un taux de stress élevé, mais n’y accordant pas d’importance avaient le taux de mortalité le moins élevé.

Se convaincre

Ceci est donc très clair, il faut quelque part dans notre tête, garder présent que le stress a des côtés positifs! Facile à dire? Moins facile à faire? Certes! Mais cette prise de conscience que vous venez de faire est déjà le début, le premier pas, d’un long parcours sur le chemin du mieux-être! Courage, c’est un travail régulier sur vous qui donnera de petits résultats qui s’enchaîneront pour vous transformer progressivement mais sûrement en profondeur.

Maintenant il faut apprendre à lutter contre le stress négatif, à le dompter.


2 - Apprendre à gérer votre temps


Dans notre vie moderne, le temps devient rapidement un dictateur. Il nous impose sa volonté et son rythme, ce qui est source de stress puisque nous avons l’impression de subir et non de contrôler notre vie. Alors comment se mettre aux commandes? Et bien il faut s’organiser.

Utiliser les listes de choses à faire

Premièrement il faut vider votre esprit des informations qui l’encombrent tout comme votre bureau de la multitude de petits papiers ou post-it qui s’étalent. Pour cela, il faut rédiger une liste unique de toutes les choses que vous avez à faire. Vous n’oublierez rien et vous pourrez vous vider la tête.

Ne pas vouloir tout faire

Deuxièmement, il faut faire des choix. Votre liste est trop longue et vous ne pourrez pas tout réaliser. Il faut donc créer des catégories selon vos priorités : les activités régulières qui reviennent au long de l’année, les choses capitales ou indispensables et enfin une troisième colonne, celle des activités que vous choisissez.

Programmer et accomplir le réalisable

Troisièmement, pour être le maître du temps, il faut programmer vos activités et les gérer à l’avance grâce à un banal agenda ou bien à une application mobile. Votre cerveau n’a plus besoin de stresser, tout est écrit et les fonctions des applications de votre smartphone vous permettent même de recevoir des alertes pour ne rien oublier.

Mais attention, si vous ne voulez pas que votre planning devienne source de stress, il doit être réalisable. Si vous voyez que vous ne le tenez pas, n’hésitez pas à le revoir à la baisse. C’est vous qui décidez! Vous voulez lutter contre le stress, pas en ajouter. Vous devez essayer de mettre en place des activités les plus régulières possibles, qui deviennent des routines et également respecter vos rythmes internes en vous octroyant des temps de repos selon vos dispositions à être plutôt du matin ou du soir, à avoir besoin de beaucoup de sommeil, etc.

sablier : votre temps est précieux


Enfin, il y a deux préceptes capitaux à garder à l’esprit :

  • L’impatience est souvent mauvaise conseillère. Parfois le temps peut paraître long, mais certaines choses nécessitent un temps long pour se mettre en place ou se réaliser. Il faut accepter ces périodes temporelles pour mieux se préparer et en profiter.
  • Profiter de quoi? Profiter du moment présent bien entendu. Vivre ici et maintenant permet de lutter contre le stress avec efficacité. Cela est difficile. Mais rien ne vous est impossible si vous le décidez. Nous nous projetons souvent dans un autre temps et un autre lieu. Mais cela ne peut qu’être source de stress. Il faut être présent et actif dans l’activité du moment. Il s’agit du fameux Carpe Diem. Nous aborderons ce sujet dans un prochain article.

3 - Changer votre organisation

Nous avons tendance à vivre à cent à l’heure sans nous arrêter, enchaînant les activités ou les obligations sans souffler. Il faut essayer de casser ce rythme infernal en vous réservant quelques pauses salvatrices, des moments pour vous.

- Ils peuvent être de natures très différentes. Pause pour respirer en conscience (voir conseil 4), pratique des étirements (voir conseil 5) ou bien uniquement vous centrer sur vous-même en partant à l’écoute des sensations de votre corps, comme si vous tourniez enfin votre regard à l’intérieur de vous. Penchez-vous sur la vie qui vous habite. Le but est de vous concentrer sur votre paix intérieure, de vous contempler comme si vous étiez la surface plane et lisse d’un magnifique lac. Pour cela, il faudra accepter les pensées parasites qui ne manqueront pas de passer, mais qui finiront par s’estomper. La sophrologie ou l'hypnose peuvent vous aider à apprendre à lutter efficacement contre le stress.

- Cas particulier : les repas. Ils structurent votre journée, ils doivent être au nombre de trois et aller du plus vers le moins en ce qui concerne quantité et calories. Mais ce qui est capital, c’est le temps que vous devez leur accorder. S’il y a des moments clés pour lesquels prendre le temps, c’est bien aux repas qu’il convient de fixer votre attention.

Il faut donc manger calmement, prendre une vraie pause repas. Vous devez poser vos couverts régulièrement pour vous laisser le temps d’apprécier les mets et non les ingurgiter comme une machine. Cela vous permettra de manger les quantités nécessaires à votre corps, en laissant le temps à votre organisme d’arriver à la satiété avant de vous être bourré au hasard. Cela vous permettra également d’apprécier ce que vous mettez dans votre bouche, de déguster et non d’ingurgiter. Vous pourrez reconnaître goûts et saveurs des aliments et retrouver plaisir à manger.

En ce qui concerne les points 2 et 3, gérer votre temps et améliorer votre organisation afin de lutter contre le stress, vous pouvez consulter le site de Fabien Olicard qui regorge d'idées ou de pistes en la matière en suivant ce lien. Vous pouvez également lire son livre "Votre temps est infini".

4 - Apprendre à respirer

S’il existe un outil pour lutter contre le stress efficace et toujours à portée, c’est bien la respiration! C’est un processus physiologique indispensable à la vie qui agit automatiquement. En effet, nous respirons sans y penser, sans en prendre conscience. Et cela est une erreur. Il faut réapprendre à respirer, s’approprier sa respiration pour en faire une source de détente, pour mieux gérer ses émotions…en un mot pour se sentir bien.

Briser les automatismes

Pour mieux respirer, il faut d’abord briser le schéma automatique. Il faut donc prendre conscience de sa respiration. Ce n’est bien entendu pas possible au long cours. Mais il est possible de le faire quelques minutes par jour, de préférence à la même heure, afin de le ritualiser et donc de réellement pratiquer. Mais comment en prendre conscience efficacement? Et bien ceci est très simple, il suffit de vous concentrer sur votre respiration.

Une fois votre attention portée sur celle-ci, vous allez pouvoir faire plusieurs constats : ma respiration est-elle calme, courte, longue? Est-elle par le nez ou par la bouche? Met-elle en jeu uniquement ma cage thoracique ou également le ventre? Vous allez ainsi analyser votre respiration et voir la différence ou les changements en pratiquant ensuite quelques exercices respiratoires.

Souvent notre respiration est incomplète ou superficielle lorsqu’elle est automatique. Nous ne remplissons pas nos poumons en entier. Il faut donc nous entraîner à une respiration plus compète : la respiration abdominale. Vous pouvez la pratiquer à tout moment, partout et dans n’importe quelle position, assis, debout ou allongé.

Respire!


Exercice pour lutter contre le stress : Prenons l’exemple de la position assise.

- Vous vous asseyez le plus confortablement possible sur votre siège, mais vous ne vous appuyez pas sur le dossier. Vous gardez le dos et la tête droits. Vos jambes ne sont pas croisées et vos pieds sont bien à plat, comme un fort ancrage au sol.

- Vous positionnez une main sur votre ventre, à plat, juste en dessous du nombril. L’autre main est sur le dos, à plat également et au même niveau.

- Et vous inspirez fortement et profondément par le nez. Vous gonflez votre cage thoracique puis vous gonflez le ventre. Vous devez sentir votre première main se soulever.

- Et vous bloquez votre respiration pendant 4 ou 5 secondes.

- Puis vous soufflez par la bouche, vous expirez lentement mais jusqu’au bout. Pour vous aider, vous poussez légèrement avec vos deux mains comme si vous vouliez qu’elles se rejoignent.

- Et vous recommencez le cycle cinq fois.

- Enfin vous relâchez vos mains et reprenez une respiration normale, vous acceptez toutes les sensations qui se présentent à vous.

Vous pouvez parfois avoir une sensation de tête qui tourne à cause de l’apport supérieur en oxygène.


5 - Pratiquer des étirements quotidiens

Pour se détendre et chasser les tensions musculaires lorsque l’on est resté longtemps dans la même position, il existe des exercices d’étirements dont voici deux exemples pratiques :

La planche

- Asseyez-vous sur une chaise, le dos droit, calé contre le dossier. Les pieds sont bien à plat sur le sol. Vos mains reposent à plat sur vos cuisses et vous fermez les yeux.

- Sur une profonde inspiration par le nez, vous allez doucement lever vos mains pour venir les placer sur votre tête, doigts croisés. Dans le même geste, vous étirez vos jambes. Et vous bloquez votre respiration.

- Pendant les 4 ou 5 secondes de blocage, vous étirez les bras le plus possible sans vous faire mal ou trop forcer pendant que vous tirez également sur vos jambes dans le sens opposé.

Le but est de former comme une planche qui reposerait sur la chaise en allongeant votre colonne vertébrale.

- Sur l’expiration vous revenez doucement en position initiale.

Recommencez 5 fois, vous pouvez ouvrir les yeux, vous sentez votre corps différent d’il y a quelques minutes et acceptez toutes les sensations.

Le chat

- Comme un chat, vous allez vous mettre à quatre pattes. Pour plus de confort et pour ceux qui ont les articulations fragiles, il faut réaliser cet exercice sur un tapis de yoga par exemple.

- Sur une inspiration, creusez le dos et tirez votre tête en arrière comme si vous vouliez regarder vers le plafond. Maintenez la position quelques secondes en bloquant votre respiration.

- Sur une expiration, rentrez la tête dans les épaules comme si vous vouliez atteindre votre ventre.

Revenez à la position initiale en reprenant une respiration normale. Recommencez l’opération 5 fois, à votre rythme et sans forcer outre mesure!

Streching

6 - Pratiquer une activité physique

Cela peut paraître évident, mais une activité physique permet de vous redonner le goût de faire quelque chose pour vous, de prendre soin de vous. Le sport vous permet donc de penser à autre chose qu’à vos problèmes, d’éloigner vos idées noires. Il permet également de canaliser votre énergie, d’évacuer votre agressivité ou toutes les tensions. Enfin, l’activité sportive augmente la production d’hormones notamment d’endorphines qui sont les hormones du bonheur! Elles ont des vertus euphorisantes et antidouleur pour lutter contre les coups de blues.

Quelles activités physiques?

Toutes les activités physiques sont envisageables si vous avez un certificat médical qui vous y autorise. Faites attention à vous et à votre santé!

- La plus accessible est sans doute la marche, qu’elle soit plus ou moins sportive, pour le plaisir de découvrir de nouveaux paysages de votre environnement proche ou lointain ou bien juste pour ne pas prendre la voiture pour aller au travail. La marche, comme toute activité sportive, permet d’avoir une bonne condition physique, c’est-à-dire de renforcer son corps musculairement, d’améliorer sa force et sa souplesse. Cela joue également dans la confiance que l’on peut avoir en soi et qui permet d’être plus heureux donc de neutraliser certaines causes de stress.

- La course à pied ou bien le cyclisme sont également des activités libératrices pour l’esprit et qui permettent de se retrouver face à soi-même, de libérer ces fameuses endorphines pour arriver, à la fin de l’exercice, à un état de soulagement ou de paix ou calme intérieur.

Ces trois activités d’endurance peuvent en outre s’exercer dans un cadre naturel propice au ressourcement, au calme, à la paix.

- L’équitation permet d’être en relation avec un animal très empathique. Le cavalier doit donc bien se connaître, apprendre à dominer ses émotions et son stress pour bien collaborer avec son cheval et ne pas lui communiquer son mal-être.

- Le yoga est par nature une activité destinée à se centrer sur soi et à apprendre à canaliser et évacuer le stress. On pourrait ajouter le Taï-chi par exemple.

- La natation est un sport complet qui permet de se concentrer sur sa respiration et d'utiliser tous les muscles sans faire souffrir ses articulations.


nager

Quel rythme?

Tout dépend de votre niveau sportif. Si vous prenez ou reprenez une activité, consultez un médecin pour savoir s’il y a une contre-indication. Ensuite, il faut essayer de ritualiser, d’en faire une activité régulière qui vous apportera un bien-être durable.

Mais pour ressentir quelques effets des endorphines, il faut une activité de cardio d’au moins 30 minutes. Plus l’effort sera intense, plus le plaisir sera palpable.

Steve Compagnon, coach sportif, conseille d’établir un rituel d’une heure trois fois par semaine. Il ne faut pas selon lui pratiquer de manière trop intensive mais s’accorder des jours de repos afin que l’organisme ne s'épuise pas trop, puisse récupérer, sous peine de ressentir les effets inverses de ceux recherchés : fatigue, déprime.


7 - Renoncer à 4 mauvaises habitudes

Gérer son stress c’est également avoir une bonne hygiène de vie. Dès le matin il faut se lever assez tôt pour ne pas être en retard et ne pas courir après le temps. Au contraire, il faut profiter de ce début de matinée pour prendre un solide petit-déjeuner avec vos proches, en faire un moment agréable, convivial, source de bien-être. Plus généralement, il faut veiller à avoir une alimentation équilibrée, bien s’hydrater au long de la journée et ne pas sauter de repas. Il faut savoir s’accorder des pauses, notamment après le travail afin de faire une coupure et de décompresser. C’est enfin bien dormir, avoir suffisamment de sommeil, qu'il soit régulier et de bonne qualité.

Il s’agit donc aussi de renoncer à nos mauvaises habitudes.

- La première et la plus évidente, c’est d’arrêter de fumer. En effet, cela ne détend pas. Fumer c’est combler un manque. Et cela montre bien que la cigarette est plus une source de stress qu’une solution. En effet, elle fabrique du mauvais stress : peur du manque de nicotine, angoisse de ne pas pouvoir fumer n’importe où.

- La deuxième est de ne pas manger trop gras et trop sucré.

- La troisième est de ne pas trop utiliser les écrans : télévision ou smartphone ou bien les regarder trop tard ce qui retarde l’endormissement et crée des insomnies.

- La quatrième est d'être trop sédentaire et de ne pratiquer aucune activité physique.

bouger
Danser
Se libérer!

8 - Apprendre à bien vous connaitre et à lâcher prise

Dans le terme développement personnel, il y a « personne »…vous êtes une individualité, vous êtes unique. Il faut donc apprendre à vous connaître pour déterminer ce qui sera le plus efficace pour vous apporter du bien-être. Apprenez à lâcher prise pour lutter contre le stress.

Reprendre le contrôle

Ainsi il faut décider quels types d’activités seront pour vous les plus à même de vous faire oublier votre stress quotidien : activités sportives, intellectuelles, les deux? Si vous n’aimez pas le sport, pourquoi ne pas essayer quand même? C’est ce qui m’est arrivé il y a quelques semaines. Mon cousin, sportif et zen m’a invité à découvrir le badminton. La dernière fois que j’avais joué c’était sur une plage il y a trente ans! D’ailleurs pour moi ce n’était pas vraiment du sport. Après une heure de jeu et de transpiration, je me suis aperçu que non seulement c’était un véritable sport, mais qu’il me plaisait et que surtout j’avais passé une heure entière sans penser à aucun de mes problèmes. J’avais été dans le jeu, dans la découverte, dans le plaisir pendant une heure complète. J’avais totalement lâché prise!

Vous devez trouver votre badminton! Si ce n’est pas une activité sportive, ce peut être la cuisine, le jardinage ou le bricolage, la relaxation, le yoga ou toute activité qui vous permettra de vous évader. Et si vous pouvez la partager avec une personne de confiance, n’hésitez pas une seconde! Foncez! La vie est trop courte pour continuer à vous la saboter. Mais bien entendu ne vous contraignez pas à faire des activités sous prétexte qu’elles sont bonnes pour vous. Ce serait une nouvelle source de stress et ça ne durerait pas.

Vivre ici et maintenant

Travailler sur vous, et l’exemple du badminton le montre bien, c’est également apprendre à vivre le moment présent. Ce qui est source de stress c’est la mauvaise prévision. En effet, notre esprit anticipe souvent les situations stressantes et c’est une bonne chose si vous contrôlez le processus. Mais si vous le subissez, cet excès d’imagination qui vous fait visualiser ou anticiper une situation stressante et la décliner en autant de scenarii catastrophes est une source perpétuelle de très mauvais stress. Que faire alors?

Avant un évènement stressant comme un entretien, un examen, etc., il faut utiliser notre capacité d’anticipation pour visualiser une scène heureuse, paisible, un bon souvenir ou une scène rêvée avant la situation stressante. Par exemple, vous pouvez fermer les yeux et visualiser votre coin de nature favori au lever du soleil, l’examiner dans tous ses détails, porter votre attention sur les formes, les couleurs et même les bruits ou sons.

Vous pouvez tout à fait également jouer sur l’anticipation. Votre esprit vous oblige à vivre le moment qui est source de stress? Cassez le cours de ces pensées nocives et prenez le contrôle! Posez-vous dans un endroit où vous serez au calme et sans interruption. Installez-vous confortablement dans la position qui vous fait plaisir. Fermez les yeux et concentrez-vous sur vous-même. Essayez de ressentir votre corps dans le moment présent. Une fois votre niveau de tension abaissé, visualisez-vous non pas pendant l’évènement stressant, mais après. Constatez votre état quelques heures ou jours après votre entretien et ressentez votre satisfaction, votre calme intérieur, le bien-être dans lequel vous baignez car vous avez réussi à surmonter une épreuve. Vous venez de prendre le pouvoir, de décider comment vous allez vivre un évènement! Vous êtes passé d’une vision négative à une vision positive et votre organisme va le vivre de la manière dont vous l’aurez décidé.

Il est tout à fait possible de réaliser ce travail sur vous seul, mais c’est difficile et un sophrologue peut vous aider et vous guider dans cette voie.


9 - La méditation

La méditation est à la mode depuis quelques années et les livres sur le sujet fleurissent. Mais au-delà de cet effet de mode, la méditation de pleine conscience est un outil intéressant pour lutter contre le stress. En effet, la méditation permet de mieux nous connaître, de devenir plus conscient des réactions de notre organisme à une situation, notamment de stress. Elle nous permet d’analyser nos réponses inconscientes et de les modifier pour mieux vivre les situations stressantes.

Apprendre à relativiser

Nous avons tendance à exagérer l’importance d’une situation, à lui donner un caractère plus grave ou inquiétant qu’elle ne l’est vraiment. Cela conduit à multiplier les pensées négatives et à exagérer la situation qui devient obsédante et paralysante.

Si vous prenez conscience de vos mécanismes inconscients de pensée, vous reprenez le contrôle. En effet vous avez alors le choix de rompre ce cercle infernal qui vous enferme dans l’anxiété. Quel que soit le sujet de votre trouble, problème de couple, au travail, gestion de votre vie, il faut apprendre à vous poser et respirer calmement. Vous allez prendre de la hauteur et apprécier les choses dans leur globalité, ce qui vous permettra de relativiser leur importance. L’arbre ne doit plus cacher le reste de la belle forêt!

Comme le dit Soizic Michelot, éducatrice méditation et pleine conscience dans un article du Nouvel Observateur dès 2013, « 30 minutes quotidiennes de méditation de pleine conscience permettraient d'atténuer l'anxiété[1], voire certaines formes de dépression. Mais attention, la méditation n’est en aucun cas une pilule miracle contre la dépression ou une technique de plus de résolution de problème, mais une démarche qui implique la personne de façon régulière et globale. »

----------

Voici un extrait de ce très intéressant article

"Pris par l'anxiété, notre esprit est toujours ailleurs

Un des facteurs communs au stress, à l’anxiété et à la dépression est celui de la rumination mentale : cette tendance à ressasser mentalement les événements passés, à anticiper à outrance les situations futures, à s’inquiéter, à penser à toutes sortes de choses tout le temps, autrement dit à penser "à la chaîne". Pour le symboliser, on peut imaginer un petit vélo qui tourne en "non stop" dans la tête avec cette croyance que nous allons résoudre nos problèmes intellectuellement.

Or, nos pensées sont la plupart du temps répétitives, notre petit vélo tourne en boucle et en roue-libre. De cette façon, des cycles de pensées souvent négatives se chronicisent, s'auto-alimentent et finissent par valider le sentiment d'incapacité de la personne en la prédisposant à l’anxiété. C’est ce que l’on appelle "le pilote automatique" : le mental qui tourne au quart de tour, qui nous empêche de dormir par exemple, et plus globalement de faire acte de présence dans nos vies au quotidien.

Quand nous sommes à la maison, en famille par exemple, nous ressassons mentalement nos dossiers et problèmes professionnels, et inversement. Pris par l’anxiété, l’esprit est toujours ailleurs, préoccupé par autre chose. Notre vie se passe en partie sans nous, quelque part dans un avant ou un après mais pas maintenant. Notre quotidien se vide de sa substance.

Méditer, c'est cultiver un autre rapport à ses pensées

Une des raisons pour laquelle la méditation agit sur l’anxiété et les risques de rechute dépressive est qu'elle permet de quitter ces cercles vicieux ruminatifs. Il ne s’agit pas de ne plus penser mais de développer un autre rapport à son activité mentale : un rapport moins asservi et moins identifié, ce qui en diminue l’influence délétère.

Dans les années 1980, le professeur de médecine Jon Kabat-Zinn a crée un programme d’apprentissage de la méditation en huit semaines nommé MBSR (Mindfulness based stress reduction), avec cette idée centrale de rendre cette pédagogie accessible à tous. Une démarche basée avant tout sur l’expérience personnelle, sur l’observation et le ressenti. Sans besoin de se rattacher à une quelconque croyance idéologique ou religieuse.

Une des étapes centrales de cette approche est de prendre conscience de cette disposition à être en "pilote automatique" au niveau mental pour venir ré-habiter son corps et ses sensations dans le présent.

Par exemple, lorsque je bois du café, je peux ressentir sa saveur, la chaleur de la tasse et réincorporer de l’attention dans ce que je vis. À partir du moment où je ressens, je sors du seul domaine de la pensée.

Pour parler de manière plus imagée, c’est comme si l’on mettait des freins à notre petit vélo. Il s’agit d’un vrai acte de santé, d’une pause dans l’esprit qui s’emballe. Mais contrairement à ce qui est parfois véhiculé, la méditation ne met pas fin aux pensées, ce n’est pas un lavage de cerveau, le petit vélo tourne toujours mais on devient plus libre de monter dessus ou pas.

Les pratiques formelles et informelles de la pleine conscience

La méditation de pleine conscience comprend deux pratiques principales pour lutter contre le stress :

1. Ce que l’on appelle la pratique informelle, comme évoqué plus haut : des petits gestes que l’on insère dans sa vie quotidienne comme marcher en portant son attention sur ses sensations physiques, prendre quelques secondes derrière son écran pour ressentir les appuis de son corps sur sa chaise, prendre quelques respirations conscientes… Ces pratiques peuvent être réalisées dans les transports, entre deux coups de fils, deux rendez-vous ou dans une salle d’attente. Ceci afin d’identifier ses émotions, de ressentir son état, de donner une bulle d’oxygène à nos embouteillages mentaux et de renforcer notre capacité à être pleinement présent en resynchronisant le corps et l’esprit.

2. La pratique formelle : elle correspond à ces 30 minutes quotidiennes de méditation évoquées dans l’étude du "Journal of the American Medical Association" (JAMA). Il s’agit de prendre du temps pour ne "rien faire" de façon intentionnelle et attentionnelle : cesser d’être dans un rapport productif et évaluatif à nos vies. Tourner son attention vers l’intérieur, vers son souffle par exemple, vers son expérience corporelle, sonore, ou encore vers son expérience mentale et émotionnelle. Non pas pour réfléchir à ces sensations mais pour les ressentir, non pas pour penser davantage mais pour laisser se faire et se défaire le mouvement des pensées sans interagir avec elles. Pour laisser se faire et se défaire également les mouvements émotionnels, même inconfortables (comme la tristesse, la peur ou la colère) sans entrer en lutte avec cet état. Car quand une émotion est pleinement reconnue, quand on lui permet de faire partie de notre expérience sans y apposer de résistance, il y a de fortes chances pour qu’elle s’apaise, s’auto-régule et qu’elle soit moins influente.

Les pratiques informelles et formelles se complètent et s’alimentent l’une l’autre. Les premières apportent beaucoup mais ne suffisent pas. La méditation formelle doit être régulière. 30 minutes par jour sont conseillées. Le but n’est pas de faire plus mais de faire souvent. Il s’agit d’un entrainement de l’esprit dans lequel la répétition a tout autant d’importance que la durée.

mediter en pleine conscience


Exercice pour traverser une crise d’angoisse ou lutter contre le stress

Quand l’anxiété est très forte, nous n’avons pas de recul, pas les moyens de prendre de la distance. Dans ce cas-là, il convient de fixer notre attention sur la sensation corporelle et de laisser notre mental s’agiter, protester.

Lorsque vous sentez le tumulte des pensées et des émotions qui monte, interrogez-vous : « Comment je me sens, là-tout de suite-maintenant ? » Devenir curieux de ce tumulte, c’est faire un pas de côté pour devenir simple spectateur de la difficulté qui vous traverse momentanément.

Focalisez-vous sur votre respiration.

Recentrez-vous sur vos « pensées-émotions-sensations corporelles ». La pleine conscience vous permet de vous familiariser avec la nature de votre douleur. Dans les moments difficiles, vous avez besoin de savoir que le noyau de votre être est stable, qu’il est capable de survivre à la situation.

Prenez conscience de cette réalité : traverser des moments difficiles fait partie de l’existence. La douleur émotionnelle n’est pas nécessairement une ennemie. Elle est un ingrédient de la vie. Nous souffrons parce que nous n’acceptons pas les choses comme elles sont. Sortir du monde des Bisounours nous responsabilise : nous sommes les témoins de notre vie, ne jouons plus les martyrs !

Essayez de percevoir la situation avec le plus d’objectivité possible. Parfois, vous pourrez faire quelque chose, parfois, non. Choisir de ne rien faire est en soi une action délibérée. Vous agissez dans le présent, et cette action peut modifier le problème. Cette stratégie peut vous aider à agir efficacement.

Focalisez votre attention sur la source de votre souffrance : est-ce de la culpabilité, de la peur, de la frustration, le sentiment de perdre quelque chose ? Est-ce un caprice, une anticipation, une croyance ?

Distinguez la cause de ses effets. Posez-vous des questions : « Quel est le problème ? » « Quel est l’effet sur moi ? » Ainsi, vous opérez un « recadrage ».


10 - Les massages

Les bébés comme les adultes ont besoin de contacts physiques et de tendresse. Le toucher est un sens essentiel et les massages ont des vertus anti-stress.

Le cadre du massage est tout d’abord important. En effet, il s’agit d’un temps pour nous, un moment de calme, de silence lors duquel nous allons lâcher prise.

Un délicieux massage
 


Corps et esprit

Le massage fait du bien au corps, permet de le découvrir, se l’approprier, en construire une image et il fait donc également du bien à l’esprit.

- Il fait du bien au corps car il détend les muscles et assouplit le corps. Il permet de dénouer les tensions nées du stress ou de mauvaises positions.

- Le massage a également un effet de lutte contre le stress car il stimule la glande hypophyse qui produit alors à la fois les endorphines dont nous avons déjà parlé avec leurs effets euphorisants, et aussi de l’ocytocine qui fait baisser la tension artérielle et ralentir le rythme cardiaque. La respiration devient plus profonde et les tensions s’effacent. Certes le massage ne soigne pas, mais il a des vertus de détente capitales.

Le massage Shiatsu

Les types de massages sont très nombreux. On peut évoquer la réflexologie plantaire, le massage californien, le massage aux pierres chaudes, l’ayurvédique notamment. Mais nous allons nous attarder sur le massage shiatsu comme moyen de luute contre le stress.

Le massage shiatsu est d’origine japonaise et il s’agit d’un massage thérapeutique. Au Japon il est reconnu comme une médecine depuis les années 1950. Son nom vient de « shi » qui signifie doigt et « atsu », pression. Il s’agit de digitoponcture qui s’inspire de l’acupuncture chinoise. Le but est de rééquilibrer les énergies du corps en stimulant manuellement des « tsubos » -des points vitaux-qui se situent sur des méridiens et des vaisseaux par lesquels circule l’énergie. La séance dure entre 45 et 60 minutes. Le massé conserve ses vêtements, souples de préférence et est allongé soit sur un futon soit sur une table de massage. Aucune huile de massage n’est utilisée. Au début de la séance, le praticien fait avec vous un petit bilan pour connaître votre état et la raison de la consultation, c'est l'anamnèse. N'hésitez pas à lui parler de votre quête, de votre lutte contre le stress.


Conclusion

Cet article est terminé, merci de l'avoir lu jusqu'à son terme. Lutter contre le stress est un objectif monumental. Vous n'obtiendrez pas une disparition immédiate et magique en quelques jours ni même quelques semaines.

Mais si vous vous appliquez à suivre ces conseils; si vous créez des routines pour lutter contre le stress, vous allez vous rendre compte rapidement que tous les petits pas que vous faites chaque jour vous conduisent vers un mieux être. Vous allez avoir le sentiment d'un renouveau, d'un nouveau départ. Il y aura un avant et un après.

Le chemin ne sera pas de tout repos. Vous n'arriverez sans doute pas à tout appliquer. Qu'importe!? Ce n'est pas grave. Ce qui est important c'est votre volonté. Choisissez les méthodes qui vous parlent. Pratiquez, agissez! Faites-le chaque jour pour instaurer des routines qui modifieront votre vie, qui vous permettrons de lutter efficacement contre le stress et de reprendre le contrôle de votre vie.

Bon courage! Et rappelez-vous que le chemin est aussi important que l'objectif!

 Nous espérons que cet article vous a parlé. Si c'est le cas n'hésitez pas à le commenter! Dites-nous ce que vous en avez pensé, les points positifs et les points à améliorer. Nous bavarderons avec vous avec plaisir!
C'est le chemin qui est important

Pour poursuivre vos lecture, voici un article que vous devriez lire si vous débutez en développement personnel :


Débuter le développement personnel avec Jen Sincero

Bonne lecture et à bientôt,

Olivier

Les Chiffres du Stress

Les Chiffres du Stress

Bonjour à tous, voici un sujet important, les chiffres du stress.

Depuis la création de ce blog nous parlons de stress et des moyens de le faire taire dans nos vies ou tout au moins de prendre suffisamment le contrôle afin d'éviter son pouvoir de nuisance. Voici des informations précises sur les chiffres du stress pour apprendre à mieux le gérer.

Nous avons évoqué les deux types de stress. Le stress positif, celui qui nous maintien en vie et le stress pathologique, celui que nous désirons ardemment dompter. Pour cela, il est important de bien le connaitre. Voici une infographie sur les chiffres du stress. Elle vous permettra de donner du corps à cet ennemi insidieux et de vous préparer pour le combattre.

Les chiffres sont issus de sondeurs professionnels dont vous retrouverez les liens ci-dessous.

Si vous voulez commencer à apprendre à gérer votre stress, voici un lien vers un article de notre blog que vous devriez lire :

Apprendre à gérer son stress avec la Sophrologie

Il est intéressant car à la nécessaire théorie explicative nous avons ajouté des exercices pratiques pour que vous puissiez vous lancer concrètement.


Toute l'équipe de www.finilestress.com vous souhaite un bel été et de bonnes vacances quand le temps sera venu. Profitez-en pour vous ressourcer, pour être hyperactif ou au contraire sombrer dans les délices de la procrastination 🙂 Bien entendu cela n'aura qu'un temps. Mais nous serons rechargés pour reprendre le collier moins stressés à la rentrée!

A bientôt,

Olivier

PS

Voici quelques liens qui vous permettront de poursuivre votre recherche concernant les chiffres du stress :

https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/les-francais-et-le-stress/

https://harris-interactive.fr/opinion_polls/les-francais-et-le-stress/

Bonne lecture! N'oubliez pas que lire est un très bon moyen de diminuer votre stress. Alors choisissez les livres de votre été et évadez-vous!

Si à ce sujet les romans ne vous satisfont plus, si vous voulez vous lancer dans le développement personnel, vous pouvez commencer par le livre de Jen Sincero "Tu vas tout déchirer" que nous évoquons dans cet article :

Commencer le développement personnel avec Jen Sincero

Comment gérer votre stress efficacement grâce à la sophrologie et ressentir les premiers effets en quelques jours?

Comment gérer votre stress efficacement grâce à la sophrologie et ressentir les premiers effets en quelques jours?

"Je n'en peux plus..."

Ne restez pas dans la tristesse, faites-vous aider!

Vous vous sentez déprimé? très fatigué? pas dans votre assiette? Vous êtes irritable? Vous ressentez des douleurs? notamment au niveau du ventre? il peut s'agir aussi de palpitations cardiaques ou bien de manifestations cutanées comme de l'eczéma? Vous perdez l'appétit ou au contraire vous mangez trop? vous perdez le sommeil? Vous devez réagir et apprendre à gérer votre stress!

J'espère d'abord que vous n'avez pas l'ensemble de ces symptômes! le cumul serait intenable. S'ils sont récurrents ou permanents, vous devez bien entendu tout d'abord consulter un médecin. C'est probablement ce que vous avez déjà fait. Mais tout n'est pas réglé. Il n'y a pas eu le "miracle" attendu. Je sais bien, je suis passé par là.

Que vos symptômes soient physiques ou psychiques, il y a de fortes chances pour que le stress soit la cause de votre état. Vous avez probablement cherché à améliorer votre situation. Il existe plusieurs pistes à suivre pour gérer son stress, mais l'une des plus intéressantes  est la sophrologie.

Vous en avez ras-le-bol de ces maux de ventre qui vous tenaillent chaque jour? Vous ne supportez plus d'être un colosse au ventre d'argile? Vous sentez que vous pouvez soulever des montagnes à certains moments mais qu'un seul signal de vos organes abdominaux vous fait courber le dos et mettre genou en terre?

Vous ne supportez plus cette fatigue qui vous accable dès le lever, la nuit n'étant que trop rarement réparatrice? Vous n'en pouvez plus de vous traîner toute la journée, de n'avoir goût à rien, aucune motivation, l'impression de ne plus être aux commandes de votre corps et plus largement de votre vie?

Vous ne voulez plus de ces démangeaisons sur votre visage ou sur toute autre partie de votre corps? De ces rougeurs qui vous ramènent immanquablement à ce malaise que vous ressentez depuis bien trop longtemps?

Et bien ne désespérez plus! Oui, il existe des solutions. Il n'y a pas de miracle, mais bien guidés, vous pouvez arriver à reprendre le contrôle, vous pouvez apprendre à gérer votre stress.

Finilestress!!!

Pourquoi vous devez apprendre à gérer votre stress

Soyez persévérant

Bien entendu rien n'est facile, surtout en ce qui concerne le développement personnel. Cela va exiger de vous des efforts. Êtes-vous prêts à vous engager? Si votre réponse n'est pas encore un "oui" franc et massif, si vous vous demandez si cela vaut la peine de fournir des efforts, si vous avez essayé plusieurs techniques et que vous n'êtes pas arrivés au résultat attendu, n'abandonnez surtout pas. Pourquoi?

Tout simplement parce que la vie est faite d'épreuves et d'échecs avant le succès. C'est un chemin semé d'embûches. Si vous ne vous accrochez pas, si vous ne faites pas preuve de persévérance, c'est là que vous connaîtrez l'échec. On ne perd pas tant que l'on n'abandonne pas. Alors n'abandonnez pas! Vous pouvez vraiment apprendre à mieux gérer votre stress.

Soyez courageux

Alors haut les cœurs, armez-vous de votre courage étincelant, celui des débuts, celui de la jeune femme ou du jeune homme que vous étiez, un courage innocent et puissant. Et lancez-vous!

  • Lancez-vous pour cesser de souffrir,
  • Lancez-vous pour trouver la sérénité,
  • Lancez-vous pour retrouver un sommeil de qualité,
  • Lancez-vous pour retrouver les joies et plaisirs de l'existence,
  • Lancez-vous pour prendre les commandes de votre vie et gérer ce foutu stress!

Vous allez y arriver!

Comme vous, j'ai connu les souffrances engendrées par le stress. J'ai l'impression que c'est depuis toujours. Aussi loin que je me souvienne, mon ventre m'a fait souffrir. Mon père avait coutume de me dire lorsque je me plaignais, que "c'était dans la tête". Je ne comprenais pas à l'époque. Aujourd'hui je sais qu'il avait raison. Le ventre est effectivement le deuxième cerveau. De plus, mes maux de ventre avaient leur source dans ma façon de vivre mon quotidien.

J'ai cherché, fait pratiquer de très nombreux examens, consulté de nombreux médecins. Et je n'avais rien de physique. Cela a d'ailleurs contribué au renforcement de mon stress. J'étais persuadé d'avoir une maladie teigneuse. Mais personne n'arrivait à la déceler. C'est qu'elle devait être sacrément grave!

Et puis à force de ténacité, j'ai croisé les bonnes personnes qui m'ont orienté sur les bons chemins. J'ai commencé à progresser. De l'explication à la compréhension, de la compréhension à la découverte des techniques qui me permettent aujourd'hui de gérer mon stress.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit. Je n'ai découvert aucun remède miracle. Je pense que cela n'existe pas. Mais les techniques que j'ai pu apprendre font qu'à ce jour, je suis en mesure de gérer mon niveau de stress quotidien, qu'elle qu'en soit la source. Les crises qui me terrassaient sont quasiment inexistantes. Alors pourquoi n'y arriveriez-vous pas?

Ne faites pas la tête, vous allez réussir à gérer votre stress! Vous devez y croire et cela va fonctionner!

A savoir avant de commencer...un point sur le stress pour mieux le gérer

Nous évoluons aujourd’hui dans un monde de plus en plus complexe, intense et rapide. Les situations stressantes sont nombreuses. Un quart de la population de notre pays se déclare stressée. Mais pour autant le stress est-il toujours mauvais?

Le bon stress

La réponse est évidemment non, même si à priori nous associons à ce mot une forte charge de négativité. En effet, le stress est avant tout une réaction de survie. Le corps réagit en augmentant la fréquence cardiaque ainsi que la pression sanguine et il produit des hormones comme l’adrénaline. Tout cela a pour but de le rendre prêt à l’action en cas de danger.

Le stress est donc une réaction archaïque, ancrée en nous, qui nous permet de faire face ou de nous enfuir pour survivre.

Il est également positif lorsqu’il nous conduit à être prêt et affuté face aux joies de la vie comme un changement de travail, une nouvelle relation amoureuse, un mariage, etc.

Mais la réaction hormonale et physiologique qui nous permet de survivre doit rester très ponctuelle. Notre corps doit retrouver un état classique, «normal» rapidement. Ce stress est donc positif car non seulement il peut nous « sauver » d’une situation périlleuse, mais il a également des effets bénéfiques sur notre corps tant qu’il n’est pas chronique. Par exemple, il permet de renforcer notre système immunitaire et procure une meilleure résistance aux maladies neurodégénératives grâce à un cerveau alerte. Malheureusement le stress devient souvent chronique.

Le mauvais stress

Et c’est bien là le nœud du problème. La vie moderne est source de contrariétés multiples et variées. Notre corps réagit à ces agressions quotidiennes comme face à un danger. Mais elles sont si nombreuses qu’elles s’enchaînent et nous maintiennent dans un état de réaction au stress quasi permanent. Et notre organisme se fatigue. Nous nous sentons de moins en moins bien. Cet état est source de maux que nous connaissons bien : anxiété, irritabilité, migraines, maux de ventre, mal de dos, troubles du sommeil comme l’insomnie, de l’alimentation comme la perte d’appétit ou la boulimie, fatigue chronique, etc. Dans les cas les plus graves, si le stress négatif n’est pas soigné ou au moins géré, il peut entraîner des dépressions ou bien des infarctus.

Il faut donc réagir. Si la consultation médicale est un préalable essentiel, il existe des pistes qui vont vous permettre de travailler sur vous-mêmes, votre mieux-être, de lutter contre le mauvais stress et tout simplement d'apprendre à gérer votre stress au quotidien.

A vos crayons!

A vous de jouer : commencez par évaluer votre stress

Si vous désirez en apprendre plus sur le stress, sa définition, la physiologie du stress ainsi que sa physiopathologie, je vous recommande un ouvrage très intéressant, Sophrologie et gestion du stress des docteurs Chéné et Auquier publié chez Ellébore.

Dans cet ouvrage de référence, on trouve également une série de tests qui vont vous permettre de faire le point. Les voici synthétisés ci-dessous. A vous de jouer!

Vous répondez :

0 si vous ne présentez jamais ce trouble

1 si vous le présentez parfois

2 si vous le présentez souvent

3 si vous le ressentez quasi en permanence

1 – Votre motivation

0

1

2

3

J’ai des problèmes de concentration

J’ai des difficultés à faire des projets

J’ai l’esprit moins créatif qu’avant

J’ai des difficultés à retrouver le mot juste

Je me sens démotivé par mes activités

Mon sommeil est agité, non réparateur

J’ai tendance à me replier sur moi

Je m’isole de mes amis

Je me sens fatigué(e) le matin

Je me désintéresse de mes occupations ou de mes loisirs

Si vous avez de :

0 à 9 points : Vous êtes plein de dopamine. Créativité et curiosité sont le moteur de vos journées. Attention quand même à ne pas en faire trop.

10 à 19 points : La dopamine montre ses premiers signes de faiblesse, soit parce que c’est votre naturel, soit parce que vous commencez à épuiser votre potentiel.

20 à 30 points : vous avez de gros problèmes de motivation et de concentration. Attention vous décompensez votre stress.

2 – Votre plaisir de vivre

0

1

2

3

Je me sens triste

J’ai l’impression de fonctionner au ralenti

Je ressens moins de désir sexuel

Je prends moins de plaisir dans mes occupations ou mes loisirs

Je me moque du regard des autres

Je m’ennuie, peu de choses me font plaisir

J’ai des difficultés à apprendre ou à mémoriser

Pour moi la vie n’a pas de sens

Je me sens mal aimé(e)

Ma vie me pèse, j’en souffre

Si vous avez de :

0 à 9 points, la vie rime avec envies.

10 à 19 points, le plaisir ne teinte plus vos journées, soyez vigilant.

20 à 30 ans, la vie rime avec ennui.

3 – Votre niveau de contrôle sur votre vie

0

1

2

3

Je me sens irascible, irritable

Je suis impatient(e)

J’ai des difficultés à supporter les contraintes, les frustrations

Je me sens agressif (ve)

Je me sens incompris(e)

Je suis attiré(e) par le sucré ou le chocolat en fin de journée

Je me sens dépendant(e) d’activités répétitives (alcool, tabac, grignotage, sport intensif, achats irraisonnés,)

J’ai des difficultés à m’endormir ou des insomnies en milieu de nuit

Je me sens vulnérable au stress

J’ai des « sautes » d’humeur fréquentes

Si vous avez de :

0 à 9 points, vous contrôlez la situation.

10 à 19 points, vous avez du mal à tout gérer.

20 à 30 ans, vous ne contrôlez plus rien.

4 – Quelles sont les causes de votre stress?

Choisissez parmi cette liste les causes de votre stress et remplissez le tableau ci-dessous.

Agents stressants

Professionnel

Familial

Personnel

Hygiène de vie

Environnement

Autres


Le professionnel

La longueur des transports

L’argent

Les collègues

Le patron

Le climat

Les horaires

La précarité de l’emploi

L’intérêt du travail

Le poids des responsabilités

Les contraintes, les frustrations

Un déménagement, une mutation

Un avenir incertain

Le manque de reconnaissance

Autre

Le familial

L’intendance

Le conjoint

Les enfants

Les beaux-parents

Les parents

Le non-dit

La préparation des repas

Un déménagement

Un deuil

Autre

Le personnel

L’amour

L’Amitié

La sexualité

L’âge

Le poids

L’absence de « confidents »

La maladie

Autre

L’hygiène de vie

La gestion du temps

L’alimentation

L’alcool

Le sommeil

L’activité physique

Autre

L’environnement et la société

Le tabac

Le bruit

La pollution

La peur des accidents

Les catastrophes naturelles

Les attentats

La politique

Les actes de violence sexuelle

La guerre

Autre


5 – L’échelle du stress Holmes-Rahe

Les psychiatres américains Holmes et Rahe ont réalisé une étude sur 5000 patients dans les années 1970. Leur but était de déterminer le niveau d’impact du stress sur la santé des sujets. Pour cela ils ont classé les évènements stressants de la vie et leur ont attribué un nombre de points selon leur propension à engendrer le stress.

Les statistiques montrent que les personnes exposées au stress pendant 12 mois ont une probabilité élevée de tomber malade en fonction du nombre de points acquis.

Ainsi 37% des personnes ayant un score compris entre 150 et 200 points pendant les 12 mois sont tombés gravement malades cette année-là; 50% pour celles ayant un score compris entre 200 et 300 points et 80% pour celles ayant un score supérieur à 300 points.

A vous de compter en listant les évènements stressants qui vous sont arrivés dans l’année qui vient de s’écouler. Additionnez les chiffres pour obtenir votre score. Mais il faut relativiser ce chiffre, il existe d’autres échelles, même si celle-ci est très complète et il ne s’agit en outre que de moyennes, chaque cas étant différent des autres!

Mort du conjoint 100

Difficultés avec les beaux-parents 29

Divorce 73

Succès exceptionnel 28

Séparation des époux 65

Conjoint commençant ou cessant de travailler 26

Mort d’un parent proche 63

Début ou fin des études 26

Période de prison 63

Changement dans les conditions de vie 25

Blessure corporelle ou maladie 53

Changements d’habitudes 24

Mariage 50

Difficultés avec son employeur ou manager 23

Licenciement 47

Changements d’horaires ou de conditions de travail 20

Réconciliation entre époux 45

Changement de domicile 20

Départ à la retraite 45

Changement de lieu d’étude 20

Changement dans la santé d’un membre de la famille 44

Changement dans les loisirs 19

Grossesse 40

Changement dans les activités de la paroisse 19

Difficultés sexuelles 39

Changement dans les activités sociales 19

Arrivée d’un nouveau membre dans la famille 39

Emprunt de moins de 3000 euros 17

Changement dans l’univers du travail 39

Changement dans les habitudes de sommeil 16

Changement au niveau financier 38

Changement du nombre de réunions de famille 15

Mort d’un ami proche 37

Changement dans les habitudes alimentaires 15

Changement de fonction professionnelle 36

Vacances 13

Modification de la fréquence des scènes de ménage 35

Noël 12

Hypothèque ou emprunt de plus de 3000 euros 31

Infractions mineures à la loi et contraventions 11

Saisie sur hypothèque ou sur prêt 30

Changement de responsabilité dans le travail 29

Départ du foyer d’un fils ou d’une fille 29

Vous l’avez compris, il vous faut lister les items qui vous correspondent au moment où vous faites ce test et additionner le score correspondant.

Résultats :

  • Un score de 300 et plus : le stress fait courir un risque élevé à votre santé.
  • Un score entre 150 et 299 : le stress fait courir un risque modéré à votre santé.
  • Un score inférieur à 150 : le stress fait courir un risque faible à votre santé.
Ouvrez-vous au monde, changez-vous pour mieux le transformer

Qu'est-ce que la sophrologie?

Un long chemin

Les techniques de relaxation sont issues d’une tradition très ancienne, des différentes branches du yoga, du bouddhisme tibétain et du zen japonais. Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, de nouvelles réflexions mènent à la création de techniques comme le Training autogène de Schultz ou l’hypnose de Charcot puis l'hypnose éricksonienne. La Sophrologie est l’héritière de ce long cheminement. Elle est créée par le Professeur Caycedo dans les années 1960 et s’inscrit dans le courant des méthodes d’hypnose. La sophrologie est l’étude de l’esprit en harmonie.

Une technique psychocorporelle

Toutes ces techniques sont des techniques psychocorporelles qui se caractérisent par :

  • - Un état de relâchement neuromusculaire.
  • - Un état de conscience modifié. En effet, on passe dans la journée, par différents états de conscience « naturels ». La relaxation recrée ces états paradoxaux artificiellement (un état qui se situe entre la veille et le sommeil). Au départ, le but était souvent religieux ou magique, par exemple retrouver des ancêtres disparus. Aujourd’hui il s’agit plus souvent de développement personnel, mais il reste encore une suspicion liée à ces activités anciennes qui peuvent paraître sectaires!
  • Pour Caycedo, la sophrologie est une science qui étudie la conscience (physiologique, psychologique ou neurologique) mais aussi une philosophie humaniste : pour lui l’humain est un être responsable, authentique et autonome. Ainsi le "sophronisé" ne doit pas être en état de dépendance envers le sophrologue. Il est un élève qui apprend grâce à son guide et s’approprie ensuite la technique.

    La sophrologie compte six principes de base :

    1- Le schéma corporel est une réalité vécue : il existe un décalage entre l’image réelle et l’image que se fait la personne d’elle-même. Le "sophronisé" doit en prendre conscience.

    2 - Le principe de l’action positive : toute action dirigée vers un élément de la conscience (corps ou psyché) se répercute sur les autres éléments de la conscience. Ainsi une pensée positive agit positivement sur le corps et une sensation corporelle positive agit sur le psychisme.

    3 - L’alliance sophronique ou thérapeutique est une relation privilégiée entre le sophrologue et son patient, un partage de temps, mais le sophrologue doit bien distinguer ses problématiques personnelles de celle du "sophronisé".

    4 - Le Terpnos logos est la manière de s’exprimer du sophrologue composé d’une voix posée et de termes choisis.

    5 - Trois états de conscience :

    • La conscience ordinaire ou naturelle.
    • La conscience pathologique.
    • La conscience sophronique ou supérieure ou euphronie, un nouveau regard, une distance.

    6 - L’acceptation progressive : en état d’euphronie, le sujet envisage la situation qui lui pose problème de manière positive pour accepter progressivement l’épreuve en dégageant le positif.[1]


    [1] Tiré du cours donné par Nathalie Baste, psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie et psychologie clinique, diplômée de l’Université Lyon 2, responsable du DU Synthèse des techniques de relaxation, sophrologie et hypnose à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne.


    Des séances pour vous guider

    Les séances se composent d’une période d’accueil, d’exercices de relaxation dynamique qui sont des gestes synchronisés avec la respiration, d’exercices de visualisation et enfin d’une phase de synthèse. Il faut compter une série de dix à douze séances pour commencer à acquérir les techniques et se les approprier. Voici des exercices pour vous permettre de prendre contact avec la sophrologie... il est bien entendu que la sophrologie n'a pas pour vocation unique de gérer le stress, mais c'est une arme redoutable que vous devez essayer!

    Voici le chemin

    Voici donc comment la sophrologie peut vous aider à apprendre à gérer votre stress

    Un exercice fondamental : RESPIRER!

    Installation:

    - Installez-vous debout, les pieds parallèles, écartés à largeur de bassin.

    - Fléchissez légèrement les genoux.

    - Redressez votre dos.

    - Posez une main sur votre ventre, l'autre sur les lombaires.

    - Abaissez vos épaules

    - Gardez la tête droite

    - Fermez les yeux

    1er enchainement

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre main se soulever.

    - Soufflez doucement par la bouche en laissant votre ventre s'abaisser.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez le relâchement de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une 2e fois:

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre ventre repousser votre main.

    - Soufflez doucement par la bouche et sentez l'espace se réduire entre vos mains.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez la souplesse de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une dernière fois à votre rythme.

    - Reprenez une respiration naturelle et laissez vos bras aller le long de votre corps.

    - accueillez l'ensemble des sensations.

    2e enchainement

    - A présent inclinez légèrement la tête en arrière

    - Posez une main sur votre ventre et l'autre sur vos lombaires

    - Abaissez les épaules

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre main se soulever.

    - Soufflez doucement par la bouche en laissant votre ventre s'abaisser.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez le relâchement de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une 2e fois:

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre ventre repousser votre main.

    - Soufflez doucement par la bouche et sentez l'espace se réduire entre vos mains.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez la souplesse de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une dernière fois à votre rythme.

    - Reprenez une respiration naturelle, ramenez votre tête en position droite et laissez vos bras aller le long de votre corps.

    - accueillez l'ensemble des sensations.

    3e enchainement

    - A présent inclinez légèrement votre tête en avant

    - Posez une main sur votre ventre et l'autre sur vos lombaires

    - Abaissez les épaules

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre main se soulever.

    - Soufflez doucement par la bouche en laissant votre ventre s'abaisser.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez le relâchement de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une 2e fois:

    - Gonflez votre ventre en inspirant par le nez et sentez votre ventre repousser votre main.

    - Soufflez doucement par la bouche et sentez l'espace se réduire entre vos mains.

    - Reprenez une respiration naturelle.

    - Sentez la souplesse de votre ceinture abdominale.

    - Recommencez une dernière fois à votre rythme.

    - Reprenez une respiration naturelle, ramenez votre tête en position droite et laissez vos bras aller le long de votre corps.

    - accueillez l'ensemble des sensations.

    L'exercice est terminé, vous pouvez rouvrir les yeux.

    Cet exercice est appelé exercice de relaxation dynamique. Les exercices de ce type sont nombreux mais celui-ci est une base à réaliser quotidiennement. Ils sont suivis d'exercices de visualisation que nous aborderons dans un autre article!

    J'ai conscience qu'un simple texte est difficile pour s'approprier vraiment la technique. C'est pour cela que je prépare pour vous des exercices audio et vidéo...patience!

    Envolez-vous vers le nouveau vous!

    Quelques mots pour conclure

    Si vous êtes ici, en train de lire ces lignes, c'est que votre motivation est forte. Une motivation pour changer dans votre vie ce qui cloche, ce qui ne vous convient pas ou plus, faire disparaitre ce malaise que nous évoquions au tout début de cet article. Une motivation pour prendre le contrôle et apprendre à gérer votre mauvais stress.

    Après cette longue mais agréable (j'espère!) lecture, vous avez découvert ce qu'était réellement le stress et vous avez mesuré son niveau. Vous avez ensuite constaté que la sophrologie, loin d'être une méthode miracle d'un quelconque gourou, était une voie psychocorporelle ou holistique (qui prend en compte l'intégralité de la personne) qui pouvait vous permettre d'apprendre à apprivoiser et gérer ce stress.

    Vous avez appris un simple exercice de respiration qui, réalisé tous les jours, va vous permettre de prendre le contrôle des réactions intempestives de votre esprit et de votre corps. Ce n'est bien entendu que le début d'un long chemin. Il vous reste énormément à découvrir sur votre chemin de développement personnel. Mais le premier pas est fondamental. Ne stagnez plus! Passez à l'action, restez en mouvement. Un petit pas quotidien est mieux que rien.

    Nous verrons bientôt comment ancrer cela dans votre vie, en faire une routine qui pourrait bien changer votre vie dans le sens où vous le voulez! N'abandonnez pas...tant qu'on n'abandonne pas il n'y a pas d'échec.

    Alors passez à l'action et réalisez cet exercice tous les jours à la même heure que vous aurez fixé. Au réveil? A midi? En rentrant du travail, le soir au coucher? plusieurs fois par jour? C'est vous qui décidez. Mais ne manquez pas une seule fois. Au bout de deux mois, ce sera devenu une habitude qui fera partie de votre vie et qui sera devenue automatique.

    Lancez-vous et suivez ce blog qui vous propose et vous proposera des solutions pour vous accompagner. Le sophrologue n'est pas un gourou, c'est un simple guide qui vous accompagne le temps nécessaire.

    Merci d'avoir lu jusqu'ici. Ne lâchez rien, croyez en vous. Vous avez les ressources pour changer et améliorer votre vie et nous allons vous aider à accomplir cette mue.

    A très vite dans un nouvel article.

    Olivier

    Faites-nous connaître!
    Démarrer en développement personnel :“Tu vas tout déchirer” de Jen Sincero

    Démarrer en développement personnel :“Tu vas tout déchirer” de Jen Sincero

    Bonjour! Je suis ravi de vous retrouver. Dans ce deuxième article, comme je vous l'avais annoncé, je vais vous parler du livre de Jen Sincero qui s'intitule "Tu vas tout déchirer".

    Je vous ai présenté cet ouvrage comme ma "bible" du développement personnel. Loin de moi l'idée de lui accorder un quelconque statut religieux, il est simplement le livre fondateur, le livre à l'origine de mon parcours en développement personnel.

    Pour tout débutant, il peut être un bon point de départ afin de commencer sa révolution personnelle...si vous entrez dans son univers et acceptez de la suivre les yeux fermés! Suivez le guide!

    Jen Sincero et le développement personnel

    Jen Sincero est coach de vie et auteure de plusieurs livres qui ont connu un bon succès. Son ton est léger et décalé, ce qui ne l’empêche pas de traiter le sujet du développement personnel très en profondeur et de vous faire progresser dans cette voie.

    Vous voulez changer de vie? La vôtre ne vous convient pas? Jen propose de vous aider! Elle sera un guide précieux mais prévient dès le départ qu’il vous faudra sortir de votre zone de confort. Vous devrez accepter de nouvelles idées et surtout faire des choses que vous n’avez jamais faites.

    Prenez le contrôle de votre vie, libérez-vous!

    Bilan de départ : faire le point en 5 points

    1 - Prise de conscience

    Pour commencer, Jen vous propose de prendre acte que vous ne décidez pas tout de manière consciente. En effet, vous êtes soumis à de nombreuses croyances héritées du passé et de vos parents. Elles sont très limitantes .

    Pour espérer les dépasser, il faut véritablement en prendre conscience.

    2 - La loi d'attraction

    Jen enchaine sur un sujet sensible. Il est difficile à aborder en développement personnel sans verser dans le sectaire. Mais elle le fait plutôt bien. En effet, elle explique que peu importe le nom que vous lui donnez, l’énergie primale qui nous habite et nous entoure est essentielle à votre transformation, votre changement de vie car il faudra puiser en elle pour réussir. Vous pouvez lui donner le nom de "dieu" ou l'appeler "univers" ou comme il vous plaira!

    Elle parle donc de loi de l’attraction et résume le phénomène en ces mots: «concentrez-vous sur ce que vous aimez et vous attirerez ce que vous aimez».

    Pour cela il faut apprendre à vous relier à l’énergie et à élever votre fréquence pour coller à vos désirs. Pour cela il faut passer à l’action en réalisant d’énormes efforts…rien n’arrive par hasard ni sans y croire profondément et sincèrement…si vous cessez d’y croire, cela n’arrivera pas.

    3 - Vivre au présent

    Troisièmement, vous devez vivre dans le présent! Il faut imiter les animaux et les jeunes enfants qui vivent seulement le temps actuel, ni les affres du passé, ni l’incertitude du futur, juste le présent. Il faut donc arrêter de penser. Il faut s’installer dans le présent en prêtant attention à vos ressentis. Il faut se concentrer sur votre respiration, sur votre cœur qui bat, sur l’air qui coule sur votre peau, sur ce que vous voyez, entendez. Il faut arriver à voir l’énergie qui vous entoure et vous y connecter. C’est la clé.

    Je me permets d'ajouter que ces conseils font référence aux bases de la sophrologie.

    Toutefois, tous les adultes doivent visiter passé et futur, mais il faut le faire le moins possible.

    4 - Se réveiller

    Ensuite, vous devez vous réveiller du « grand sommeil ». Jen explique que nous sommes composés de deux parts : une part faible, timide, renfermée, pessimiste qui est liée à nos expériences désastreuses. C’est cette part de nous qui est aux commandes lorsque nous échouons et que notre vie semble un échec.

    La seconde part est volontaire, positive, reliée à l’énergie globale et puise sa force en votre confiance en vous (qui n’est pas de la vanité). C’est celle qu’il faut faire accéder aux commandes!

    Mais ce ne sera pas facile car il faut :

    -En prendre conscience et décider de changer, sortir de votre grand sommeil : ceci veut dire combattre vos démons intérieurs et c’est une tâche énorme.

    -Ne pas succomber aux sirènes de tous ceux qui n’osent pas essayer et vont tenter de vous dissuader, projetant sur vous leurs peurs et angoisses. Comment pouvez-vous faire? Gardez le silence avec ces personnes et recherchez la compagnie des bienveillants.

    -Accepter que le chemin sera difficile et que souvent notre vie deviendra un chaos avant de s’améliorer car c’est une cure de désintoxication très violente. Vous allez supprimer l’être du grand sommeil que vous étiez et il ne va pas se laisser faire. Vous allez vous reprogrammer totalement, abandonner vos fausses croyances pour créer une nouvelle réalité.

    -Ne jamais abandonner face à toutes les galères que vous pourrez connaitre…rien ne serait pire que de rester dans votre vie médiocre et endormie ou vous ne réalisez pas votre potentiel. Ce qui vous attend est merveilleux car ce sera vous, le vrai.

    5 - Être positif

    Pour terminer, arrêtez de vous torturer : il faut enfin bien vous estimer, n’avoir qu’une vision positive. Mais comment pouvez-vous faire concrètement?

    Il faut accepter d’avoir de vous une vision extérieure, comme l’un de vos fans.

    Il faut renoncer à une vision intérieure reliée à vos complexes et à vos croyances négatives.

    Alors considérez que vous êtes une star, que vous êtes parfait car nous le sommes tous pour Jen. Nous avons tous une grande valeur dans l’univers, nous sommes uniques et nous ne devons pas le priver de votre présence et votre magnificence!

    Alors ces premiers pas de développement personnel vous ont plu? Ce n'est pas terminé!

    Suivez le guide du développement personnel!

    Comment changer et entrer en développement personnel?

    1 - Développer son intuition

    Selon Jen, nous naissons avec un capital confiance. C'est notre intuition, qui nous permet de nous réaliser. Mais le regard des autres fait disparaitre notre intuition. Il faut tout reprendre depuis le début, laisser de côté l’image que les autres nous renvoie.

    Il faut se lever le matin en étant persuadé que l’on est digne d’amour et que l'on mérite d’avoir une place unique dans ce monde.

                    Comment faire concrètement?

    • Il faut recâbler votre cerveau et l’entrainer à penser différemment : il faut donc se répéter des affirmations en boucle toute la journée, les écrire sur des post-it collés partout, les écrire dix fois le matin et dix fois le soir, les dire à voix haute,…(Exemples : Je suis beau, rayonnant et intelligent)
    • Faites ce que vous aimez faire, arrêtez de vous interdire des choses.
    • Ne plus faire d’autodérision!
    • Faites entrer l’amour : prenez soin de votre corps, acceptez les compliments, il faut se chouchouter pour être bien et productif.
    • Ne vous comparez pas aux autres, ce qu’ils font n’est pas votre affaire, tout ce qui compte c’est que vous vous amusiez et preniez du plaisir à créer.
    • Enfin, PARDONNEZ-VOUS! Vous avez échoué et vous échouerez encore! La culpabilité rend triste…il faut donc vous pardonner.

    2 - Quitter le troupeau

    Il faut quitter le troupeau, sortir de sa zone de confort pour inventer sa vie. Pour cela il ne faut pas écouter les critiques assassines qui ne sont pas ce que vous êtes, seulement ce que certains veulent vous persuader de croire.

    Mais comment faire concrètement?

    • Demandez-vous pourquoi vous agissez. Il faut que la raison soit honnête pour vous.
    • Il faut croire en ce que vous faites et toujours donner votre meilleur pour ne rien regretter et être fier de vous.
    • Nous avons tous un extraordinaire outil de navigation : notre intuition. Il faut lui faire confiance.
    • Avant d’arriver à vous débrouiller seul, choisissez un modèle temporaire, un héros. Quand un défi se pose à vous, demandez-vous ce qu’il ferait.
    • Ne pas écouter les avis négatifs et avoir confiance en soi ne veut pas dire qu’il faille rejeter tous les avis des autres. Il faut bien entendu accepter les critiques et compliments constructifs.

    3 - Avoir un but dans la vie

    comment trouver votre don et l’exploiter?

    • Adopter un regard neuf sur soi pour déterminer vos points forts, ce que vous voulez créer de fabuleux.
    • Passez à l’action sans attendre le moment parfait.
    • Faites de votre mieux à chaque étape, ne perdez pas votre but de vue.
    • Empruntez à ceux qui ont réussi : il faut lire, rencontrer des gens, s’inscrire à des sports, formations…
    • Il n’y a jamais une seule vocation ou un seul amour…il faut prendre la bonne décision au moment présent.
    • Écouter votre intuition au moins 5 minutes dans le silence par jour.
    • Suivez vos fantasmes : quels sont vos plus grands rêves? Que feriez-vous si vous aviez tout l’argent nécessaire?
    • Aimez-vous.
    Les outils pour avancer dans votre développement personnel

    Les Outils du développement personnel selon Jen Sincero

    1 - La méditation

    Il faut en faire une habitude. Au départ 5 à 10 minutes par jour. Cela permet de se connecter à l’énergie-source.

    Le plus difficile est de chasser toutes les pensées parasites. Il faut donc s’aider d’une méthode au départ avant de devenir indépendant.

    Vous voulez méditer mais ne savez pas comment vous y prendre? Voici une méthode exceptionnelle, il s'agit d'un lien affilié :

    Vous n'arrivez pas à méditer?

    Voici une formation complète et de qualité en ligne !

    Si vous préférez vous lancer seul, voici l'excellent guide de Christophe André, un spécialiste de la question :

    2 - La maîtrise de ses pensées et de son environnement

    Il faut commencer par changer notre façon de penser, de croire sans preuve! Si vous voulez tout déchirer, il faut croire en vous et en votre projet. Si vous ne vous imposez pas, si vous doutez, avec l’impression consciente ou non d’être un imposteur, vous allez échouer.

    Facile à dire! Comment faire?

    Tout d’abord il faut arrêter de se poser la question du Comment faire! Il faut viser un objectif, y croire fermement et être à l’affut de toutes les opportunités qui vont se présenter.

    VOUS DEVEZ ÊTRE MAITRE DE VOTRE CERVEAU pour changer de vie. Voici des techniques pour lui faire passer le message :

    • Méditer, créer un espace de calme et de gentillesse pour vous relier à l’énergie-source et poser vos questions.
    • Faites comme si ce que vous voulez est déjà une réalité et entamez des actions pour le réaliser. Restez ouvert aux opportunités.
    • Faites votre possible pour améliorer votre cadre de vie immédiatement afin de montrer à l’univers que vous êtes prêt, que vous ne reculerez pas et que vous attendez des instructions sur le comment.
    • Créer un tableau que vous garderez sous les yeux et sur lequel vous aller coller des photos ou découpages de ce que vous voulez, maison, meuble, projet…
    • Entourez-vous de gens qui pensent comme vous aimeriez penser, qui voient la réalité comme un océan de possibilité, des positifs, pour qui rien n’est hors de portée.

    3 - Garder un esprit jeune

    Il faut rester dans notre état d’esprit de jeunesse, lorsqu’on faisait ce que l’on avait décidé sans trop se soucier des conséquences. Il ne faut pas pour autant devenir irresponsable, mais il faut échapper au carcan que nos expériences négatives forge en vieillissant. Notre vie et courte, il faut en faire une fête.

    Comment faire?

    - Ne pas prendre la vie trop au sérieux : Il faut essayer et faire sienne la maxime de Jen : « je voudrais juste voir si… » (Je voudrais juste voir si je peux créer ma propre boîte, Je voudrais juste voir si je peux régler toutes mes dettes et faire 100 000 euros de plus cette année, je voudrais juste voir si je peux vendre un de mes tableaux pour 50 000 euros cette année,…)

    Il faut s’ôter toute pression et partir à l’aventure la vie est trop courte. Vous êtes le maitre de votre développement personnel.

    - Il faut déléguer tout ce qui ne vous intéresse pas dans votre vie pour ne vous consacrer qu’à ce qui vous passionne, c’est-à-dire ce qui vous fait perdre la notion de temps. Pour le reste embauchez quelqu’un et ne cherchez pas d’excuses, faites-le maintenant.

    - Devenez le meilleur dans votre art, tombez, relevez-vous, apprenez, perfectionnez MAIS ne perdez jamais de vue le plaisir.

    4 - Donner

    Donner est un des gestes les plus puissant car il élève notre fréquence et il nous apporte joie et bonheur…cela nous met en position de recevoir.

    Comment faire?

    • Choisir une ou deux causes qui vous tiennent à cœur et donner chaque mois, même peu, temps ou argent…il faut que cela devienne une habitude.
    • Donnez un de vos objet préféré à quelqu’un qui va l’apprécier.
    • Si quelqu’un râle, ne vous abaissez pas à son niveau et donnez-lui de l’amour en retour.
    • Souriez, complimentez et faites rire le plus possible.
    • Accepter les invitations que vous refusez habituellement pour donner l’occasion aux autres de donner.
    • Appréciez les effets de vos changements!

    5 - Exprimer sa gratitude

    Il faut être conscient des nombreux miracles de la vie et les apprécier pleinement. En étant reconnaissant on élève sa fréquence ; déçu ou en colère on l’abaisse.

    Votre reconnaissance vous fait sentir bien, vous et la personne remerciée. Puisqu'elle vous remercie à son tour, vous entrez dans une spirale de bonheur qui vous élève tous les deux.

    Mais la gratitude renforce aussi votre foi. Or la foi est le moteur qui vous fait sortir de votre zone de confort pour transformer votre vie. Elle tue votre peur de l’inconnu et de l’échec, elle vous permet de franchir le pas : il faut donc avoir une foi solide pour transformer sa vie.

    « Être reconnaissant pour ce qui ne s’est pas encore manifesté, c’est informer l’univers que vous savez que ce que vous désirez existe déjà. Cela vous élève à la fréquence nécessaire pour le recevoir ».

    Comment faire?

    • Il faut renforcer votre foi en un univers d’abondance et de bienveillance en lui étant reconnaissant de tout ce que vous avez déjà réalisé et pour tout le bien à venir.
    • Puis sautez dans le vide pour aller le chercher.

    Pour cela  deux exercices de développement personnel :

    • Accueillez tout ce qui vous arrive positivement même si c’est nul avec la phrase, « c’est bien parce que… »…il faut toujours trouver le bon et tirer un enseignement positif.
    • Écrivez des mots de remerciement chaque jour : au moins 10 choses positives…il faut en faire une routine.

    6 - Pardonner

    Si vous voulez aller bien, être libre, il faut renoncer au passé, vous en affranchir. En effet, revivre vos pires moments, entretenir la haine, les reproches, c’est vous empêcher de cicatriser, de guérir. C’est rester dans une fréquence basse qui maintien le grand sommeil aux commandes.

    Quand vous pardonnez, c’est pour vous que vous le faites, pas pour l’autre personne. Vous acceptez ainsi la responsabilité de votre propre bonheur plutôt que de le mettre dans les mains de quelqu’un d’autre.

    Il est vain et dangereux de vouloir montrer à ceux qui vous ont fait du mal que vous avez raison. C’est un poison qui vous ronge et vous tue, ce n’est qu’une vengeance que vous voulez. Il faut pardonner et passer à autre chose : c'est aussi cela le développement personnel!

    Comment faire?

    • Trouver de la compassion en imaginant votre ennemi comme un enfant. Il a agit mal par peur, stupidité ou ignorance…mais c’est un enfant au fond. Même chose quand vous devez vous pardonner à vous-même, trouvez l’enfant qui est en vous.
    • Il faut supprimer l’autre personne de l’équation : si vous n’avez personne sur qui diriger votre colère, elle s’en ira. Il faut grandir, vous demander pourquoi c’est arrivé, votre rôle et l’enseignement que vous pouvez en tirer. Vous vivrez mieux.
    • Décider d’être heureux plutôt que d’avoir raison…laisser couler, accepter la liberté plutôt que de s’enfermer dans la raison.
    • Observer les choses sous un autre angle, vous mettre à la place de l’autre pour saisir ses motivations et sa vision de la réalité.
    • Défoulez-vous sur un oreiller jusqu’à épuisement.
    • Il n’en restera rien dans quelques temps, autant gagner du temps et du bien-être en pardonnant immédiatement et en passant à autre chose.
    • Libérez-vous et les autres aussi de vos jugements, cessez de voir l’autre par ce prisme qui ne vous fait attendre qu’une chose, que la personne vous énerve à nouveau. Passez vraiment à autre chose et voyez chaque jour les gens comme des pages blanches. Ils peuvent s’améliorer.

    7 - Être cool!

    Comment? Voici les conseils de Jen in extenso

    • Parlez aux étrangers, nous sommes tous de la même famille sur cette planète.
    • Attendez-vous à l’inattendu et sachez l’apprécier.
    • Cherchez l’humour.
    • Rejoignez la fête.
    • Vivez l’instant présent.
    • Du temps passé à s’amuser n’est jamais perdu.
    • Partagez votre espace.
    • Relax, Max!
    Que votre cage soit dorée ou non, la liberté n'a pas de prix! Agissez!

    Alors que pensez-vous de l'approche de Jen pour votre développement personnel?

    Je vous ai donné pas mal de grain à moudre je pense. Et pourtant ce n'est qu'une petite partie de l'incroyable contenu de cet ouvrage que j'ai trouvé merveilleux.

    Je ne connais pas Jen Sincero, pourtant elle a changé ma vie. Grâce à elle, j'ai entendu, accepté, compris et surtout, je suis devenu actif. Terminé le temps où les éléments me ballotaient. Je suis le pilote de ma vie!

    Certes tout n'est pas rose. Je suis tombé à maintes reprises. Mais je me suis relevé aussi. J'ai avancé, découvert, partagé. Et je ne m'arrêterai pas. Tant que je serai en mouvement, pas d'échecs, juste des expériences sur mon chemin de vie, sur ma route du développement personnel.

    J'espère que ce livre aura le même impact sur votre vie qu'il a pu changer la mienne. Faites-nous part de vos remarques ou interrogations dans les commentaires! Agissez!

    A très bientôt pour un nouvel article.

    Olivier

    PS - Si cet article vous a donné envie de lire le magnifique ouvrage de Jen Sincero, cliquez sur l'image ci-dessous qui est un lien affilié! Merci.

    Envie de découvrir d'autres livres inspirants? C'est par ici :

    Bonne année! Bienvenue dans vos premiers pas de gestion du stress

    Bonne année! Bienvenue dans vos premiers pas de gestion du stress

    Pensez positif!

    Eh oui! Nous touchons au bout de cette merveilleuse année 2020! Certains la considèrent comme l'une des pires de ce siècle. C'est probable! Elle sera sur le podium certainement, même encore dans quelques décennies.

    Mais à quoi bon se lamenter. L'une des premières choses que j'ai pu apprendre dans mon parcours de développement personnel, c'est à devenir positif, à penser positif, à vivre positifIl s'agit bien d'un défi! Surtout que l'optimisme n'était pas mon fort. Mais la vie étant pleine de surprises, bonnes ou mauvaises, elle nous propose quelques opportunités d'évolution personnelle que l'on peut saisir ... ou non. J'ai décidé de me changer, d'apprendre la gestion du stress. Pourquoi n'en feriez-vous pas autant?

    La pensée positive est l'une des bases du développement personnel. Je vous propose de créer une routine et de l'ancrer dans votre vie quotidienne.

    Chaque soir, avant de vous endormir, au calme, dans le noir et dans votre lit par exemple, prenez une minute ou deux pour exprimer votre reconnaissance  pour les choses vécues dans la journée qui s'achève.

    Choisissez le moment qui vous convient. Faites-le tous les jours, sans faute. Cela doit devenir naturel, comme une respiration.

    Bonne résolution: apprendre à gérer son stress!

    Je ne parle pas des bonnes résolutions de saison. C'est à cette époque qu'elles fleurissent. Nous le faisons presque tous. Elles s'évanouiront au fil des semaines du début de l'année suivante. Si vous êtes très forts elles survivront jusqu'au printemps. Probablement vous ne mettrez pas souvent les pieds dans la salle de sport de votre quartier, si d'aventure elle ouvre à nouveau!

    Je parle d'un véritable changement, plus que cela, d'une révolutionSi vous regardez la définition de "révolution" dans le dictionnaire, vous trouverez "changement brusque et violent". C'est bien de cela qu'il s'agit. Le jour où vous serez prêt(e), ce sera une véritable révolution. Vous ne serez plus le même ou la même que la veille. Vous ne voyez plus le monde de la même manière. Vous serez engagé sur le long chemin du développement personnel et prendrez en main la gestion de votre stress.

    Vous devez devenir comme ce paysage, calme, serein et optimiste!

    Développement personnel et gestion du stress

    Vous me direz, mais qu'est-ce que ce développement personnel dont on nous rebat les oreilles? C'est simplement le cheminement qui vous permettra de devenir progressivement une meilleure version de vous-même .

    Maintenant vous allez certainement me demander la recette magique qui permet d'initier la fameuse révolution! Je vous rassure, il n'y en a pasOu plutôt il en existe des milliers. Chaque cas est particulier mais il y a de grandes lignes, des mentors ou des personnes inspirantes à suivre. Vous n'échapperez pas à la règle. Mais il y a une chose qui est certaine, la révolution va arriver. Il faut simplement un déclencheur.

    Celui-ci est souvent externe. Ce sont les fameuses surprises de la vie que j'évoquais plus haut: licenciement, rupture, maladie, deuil, ... Mais il peut également être interne. Une sorte de petite voix qui vous travaille depuis quelques temps. D'ailleurs vous l'avez certainement déjà entendue si vous êtes ici, sur ce site, en quête de réponses, d'aide ou d'informations. Il est peu probable que vous soyez ici du simple fait du hasard.

    Gérer mon stress et mes angoisses

    Pour moi, ce fut une maladie au début de ce siècle. Des maux de ventre, j'en avais toujours connu. Mais ils s'intensifiaient au fil des années. C'est justement en 2000 que je suis tombé dans les pommes pour la première fois. Les douleurs abdominales étaient trop puissantes. J'étais en Angleterre pour un an. Le médecin n'a rien trouvé. De retour en France, les crises sont devenues plus fréquentes. Chaque fois l'interrupteur se mettait sur "off". J'étais réinitialisé jusqu'à la prochaine crise. La vie continue. J'ai passé des concours, trouvé du travail, j'ai déménagé, j'ai rencontré la femme de ma vie, nous avons fait notre premier enfant ... rien n'y faisait.

    Les nombreux examens médicaux, les traitements n'entrainaient aucune amélioration. Je ne savais pas ce que j'avais. Et c'était encore plus anxiogène. Une sorte de désespoir m'étreignait. Et puis, un jour, une médecin a mis un mot sur mon mal. Pour la première fois quelqu'un savait. J'avoue que j'ai d'abord douté. J'ai eu du mal à lui faire confiance. Elle m'a un peu brusqué, poussé à réagir. Certes le ventre était ma faiblesse, mais ma tête était à l'origine de la plupart de mes maux. Ce fut une rencontre majeure, un premier pas dans la bonne direction, celle du mieux-être. Je lui en serai éternellement reconnaissant .

    Shiatsu et gestion du stress

    Ma bonne fée ne s'est pas arrêtée en si bon chemin. Elle m'a conseillé de me diriger vers une praticienne shiatsu. Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler du shiatsu, il s'agit d'une « méthode thérapeutique consistant à appliquer les doigts par pression sur certains points du corps ». C'est encore le dictionnaire, le Petit Larousse illustré, notre fidèle ami, qui nous dépanne. Il s'agit bien entendu de bien plus que cela pour moi! C'est un sujet capital qui fera bientôt l'objet d'un article pour lui tout seul!

    Le shiatsu est une technique de digitopuncture

    Mais j'étais sur les rails. La première consultation a été une révélationJ'ai souffertMon ventre était noué depuis si longtemps. J'ai eu mal et puis la douleur s'est estompée, s'est adoucie. Après quelques séances, j'ai constaté une nette amélioration: maux de ventres parfois, mais gérables et surtout, finis les évanouissements intempestifs!

    J'ai donc pris une bonne résolution, c'était déjà la mode! Mais  je l'ai tenue. Je me suis inscrit dans une école de Shiatsu pour m'initier au massage shiatsu de confort pendant une année. Je ne suis pas devenu praticien. Ce n'était pas l'objectif. Mais j'avais une corde de plus à mon arc pour la gestion de mon stress et des crises ... et puis je pouvais également aider les autres. C'est important.

    Sophrologie et gestion du stress

    C'était en 2007, j'étais en route, lentement, à mon rythme! Les années passèrent et les crises finirent malheureusement par revenir. La méthode corporelle avait ses limites pour moi. Il me fallait plus. A force de recherches, je découvrais l'existence d'une méthode psychocorporelle qui pourrait bien changer la donne, la sophrologieEn 2015, je m'inscrivais à l'université pour une année d'étude des techniques de relaxation et de la sophrologie. L'objectif était double. D'une part apprendre à mieux gérer mon stress seul, d'autre part faire bénéficier mes élèves de ces techniques afin de mieux gérer leur stress scolaire et préparer plus sereinement leurs examens, notamment le bac!

    Ce fut une année décisive par le contenu qui était porté à ma connaissance et par les rencontres humaines que j'ai pu faire. Là également, un article sera spécialement consacré à la sophrologie très bientôt.

    Mais en guise de teaser, pour ceux qui ne connaissent pas ou mal, je laisse la parole à Nathalie Baste , psychologue clinicienne qui m'a initié à la sophrologie: "  Imprégnée de pratiques ancestrales (yoga, bouddhisme tibétain, zen japonais ... ), de l'hypnose ou encore du training autogène, la sophrologie a émergé et s'épanouit depuis plus de cinquante ans. Plurielle, elle représente une méthode particulièrement intéressante et créatrice, (...). Elle fait partie des méthodes psychocorporelles qui apportent une réponse pertinente aux souffrances contemporaines.(Aide-mémoire de Sophrologie, Nathalie Baste chez Dunod)

    J'avais donc une deuxième corde à mon arc, aussi bien pour moi que pour ceux que je pouvais aider. Et je me suis mis à aller de mieux en mieux. Les crises se sont espacées, sont devenues moins douloureuses. Aujourd'hui, je peux affirmer qu'elle sont quasiment inexistantes.

    Apprendre à gérer son stress c'est révolutionner sa vie, la prendre en main, changer et progresser vers une meilleure version de soi-même

    Prendre le contrôle de sa vie

    Mais ce n'est pas la fin de l'histoire. Jusque là j'avais des outils mais pas vraiment de plan d'ensembleJe n'avais fait qu'effleurer la surface d'un monde bien plus complexe et riche que je pouvais l'imaginer.

    En 2019, je n'étais plus en harmonie avec mon métier d'enseignant. Je décidais donc d'ouvrir parallèlement un cabinet de relaxologie et sophrologie. A cette époque, j'habitais un petit village de Lorraine. Durant six mois je peux dire que j'ai connu un bonheur professionnel. Mais il fut de courte durée.

    En effet, mon épouse décida subitement de convoler avec un autre. Dire que je fus ravagé serait un doux euphémisme. J'aurais pu en mourir. Mais je ne suis pas mort. Je me suis découvert plus fort et résiliant que je n'imaginais. Grâce à une médecin généraliste d'exception, encore une, j'ai lentement remonté la pente, marche après marche, rechute après rechute. Son suivi, sa bienveillance, conjugués aux efforts de mon psy, m'ont permis d'échapper aux médicaments et de commencer à m'esquisser une nouvelle vie.

    Mes trois merveilleux enfants ont décidé de vivre avec moi. J'ai pris la décision d'enfin oser démissionner, quitter le confort et la sécurité du fonctionnariat. J'ai déménagé pour rejoindre mes terres natales du Forez. Le projet: créer ce site, écrire des articles, mettre en place des formations pour aider ceux qui comme moi, vouloir avancer en étant aux commandes de leur vie et non plus être de passifs et somnolents passagers! Et bien entendu vous aider dans la gestion de votre stress!

    Aide et entraide

    Je sais que je viens d'étaler ma vie sur longues lignes. Mais je me devais de vous expliquer mon parcours et ma motivation. Alors quels que soient les vôtres, quel que soit votre chemin de vie et les traumatismes ou bonheurs qui vous ont conduit ici, vous êtes au bon endroit pour un nouveau départ ou simplement un virage. Je vais partager mon expérience avec vous en espérant qu'elle vous soit rentable   et vous allez pouvoir partager la vôtre .

    Vous êtes ici pour apprendre à mieux gérer votre stress, quelle qu'en soit la cause. Je vous donnerai autant de pistes, autant de solutions que j'ai pu en découvrir. J'attends vos retours, vos expériences, vos propres trouvailles afin que ce site devienne une ressource pour tous ceux qui, comme nous, veulent mieux être!

    Je vous présente à nouveau mes meilleurs vœux et je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour un nouvel article. Il sera bâti sur le livre qui est devenu ma Bible du développement personnel, une Bible laïque bien entendu! Ce manuel de travail sur soi fut pour moi la troisième révolution, après le shiatsu et la sophrologieD'ici là, prenez soin de vous, visitez-vous aux autres et n'hésitez pas à commenter et partager ci-dessous. Ce sera un vrai plaisir pour moi d'échanger avec vous. À très bientôt!

    Olivier

    Si vous ne savez pas par où commencer, pourquoi pas en cliquant sur le bouton ci-dessous? Vous pouvez télécharger gratuitement ce livre électronique qui vous apprendra à atteindre vos objectifs . C'est un bon point de départ!

    __CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"dab19": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "gradients": []}, " palettes ": [{" name ":" Palette par défaut "," value ": {" colors ": {" dab19 ": {" val ":" rgb (136, 19, 211) "," hsl ": {" h ": 276," s ": 0.8348," l ": 0.451}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" dab19 ": {" val ":" rgb ( 19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," gradients ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__

    télécharger le livre offert